Et si le prochain grand homme à entrer au Panthéon était une femme ?

05/09/13 à 16:02 - Mise à jour à 16:02

Source: Le Vif

Depuis le 2 septembre, les Français peuvent voter pour la prochaine personnalité qu'ils aimeraient voir enter au Panthéon. Pour l'instant, seules deux femmes pour 73 hommes sont présentes dans le monument parisien.

Et si le prochain grand homme à entrer au Panthéon était une femme ?

© AFP

Qui sera le prochain grand Homme à entrer au Panthéon ? Un collectif d'associations féministes en a une idée bien précise : une femme ! "La panthéonisation de femmes qui ont fait l'Histoire de France serait une mesure symbolique d'importance, un premier pas vers une réhabilitation plus générale des grandes femmes de notre histoire", estime l'association "Pour les femmes au Panthéon", un nom on ne peut plus explicite. Marie Curie est, en effet, la seule femme à être entrée au Panthéon pour ses propres mérites. L'autre, Sophie Berthelot, n'y est qu'en tant qu'épouse du chimiste Marcellin Berthelot.

Le président Hollande en faveur de la féminisation

Après avoir manifesté devant le monument parisien le 26 aout dernier, le collectif rencontrera demain le président du Centre des monuments nationaux, Philippe Belaval. Il a été chargé par le François Hollande d'une mission de réflexion autour du Panthéon et l'auteur du sondage. Les féministes lui proposeront le nom de cinq femmes qui méritent d'entrer au Panthéon : la révolutionnaire Olympe de Gouges, la figure des esclaves en lutte Dame Solitude, l'anarchiste Louise Michel, la résistante Germaine Tillion et la philosophe Simone de Beauvoir.Philippe Belaval a déclaré au journal La Croix qu'il en tiendrait compte dans son rapport. "Je lui soumettrai bien entendu des noms de femmes, mais le président reste seul décisionnaire", a-t-il ajouté.

Le 8 mars dernier, à l'occasion de la journée de la femme, François Hollande avait déjà exprimé sa volonté de "mieux reconnaître la place des femmes dans l'histoire de la République dans l'histoire de notre pays avant même la République".

Nos partenaires