Espagne : lourde défaite des socialistes aux municipales

23/05/11 à 08:15 - Mise à jour à 08:15

Source: Le Vif

Les socialistes au pouvoir en Espagne ont subi dimanche une lourde défaite aux élections municipales, en obtenant 27,98% des voix contre 36,25% aux conservateurs du Parti populaire (PP), selon des résultats partiels portant sur 53,09% des bulletins dépouillés.

Espagne : lourde défaite des socialistes aux municipales

© Image Globe

Cet écart de plus de huit points vient sanctionner les socialistes, au pouvoir depuis 2004 en Espagne, à moins d'un an d'élections législatives, et à un moment où le pays est plongé dans la crise économique et en proie depuis quelques jours à une rébellion sociale inédite.

Au précédent scrutin municipal en 2007, le parti socialiste (PSOE), avait déjà perdu, mais de justesse, face au PP, avec 34,9% des voix, contre 35,6% pour le PP.

A Madrid, les manifestants qui ont pris possession de la place de la Puerta del Sol au début de la semaine pour protester contre les retombées de la crise économique, ont décidé de poursuivre cette occupation "jusqu'à dimanche prochain au moins".

Dans ce contexte troublé, toutes les communes d'Espagne ont élu leurs conseils municipaux et 13 des 17 régions autonomes leur Parlement.

Quatre grandes régions, la Catalogne, le Pays Basque, la Galice et l'Andalousie, représentant environ la moitié des électeurs espagnols, votent à d'autres dates.

Les protestataires restent mobilisés sur la Puerta del Sol

La Puerta del Sol, en plein centre de Madrid, s'est de nouveau réveillée lundi sous un nuage de bâches bleues, le village alternatif monté la semaine dernière par des centaines de protestataires, qui restaient mobilisés après plus de six jours de bivouac.

"On compte rester au moins jusqu'à dimanche, mais on n'écarte pas de rester encore plus", a indiqué une porte-parole de ce mouvement spontané né le 15 mai via les réseaux sociaux, avant de très rapidement s'amplifier, gagner tout le pays et se structurer.

"On n'a pas remarqué de baisse de mobilisation après les élections (locales) d'hier (dimanche), on se structure encore plus, des gens viennent nous aider", a-t-elle ajouté.

Sur la Puerta del Sol, les protestataires, des jeunes précaires, mais aussi des personnes âgées et des chômeurs, continuaient à s'organiser, balayant la place avec les employés municipaux, distribuant des petits déjeuners et réclamant encore plus de matériel.

Ce mouvement coloré et pacifique, réunit tous les soirs depuis le début de la semaine dernières des milliers, voire des dizaines de milliers de personnes, venant clamer leur rejet de la "classe politique" ou de la "gestion de la crise économique".

D'autres rassemblements similaires ont lieu dans toutes les grandes villes espagnoles.

Si les revendications sont des plus diverses, le chômage, avec un taux record de 21,19% et près de la moitié des moins de 25 ans sans emploi, revient sur toutes les lèvres.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires