Enquête en Allemagne sur des maltraitances dans un foyer de demandeurs d'asile

29/09/14 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Belga

La police allemande enquêtait lundi sur des cas présumés de maltraitance dans un foyer de demandeurs d'asile après la publication de clichés, montrant notamment un réfugié menotté et maintenu au sol par un agent.

Enquête en Allemagne sur des maltraitances dans un foyer de demandeurs d'asile

© Belga

Quatre employés de la société de sécurité privée SKI, opérant dans un centre de demandeurs d'asile de Burbach, dans l'ouest du pays, ont été arrêtés, et le contrat de leur employeur a été rompu. Les enquêteurs ont commencé à interroger des centaines de réfugiés parmi les 700 accueillis à Burbach, dans ce centre géré par une autre entreprise privée, European Homecare, pour tenter de savoir si d'autres faits de maltraitance avaient été commis.

Le scandale a débuté dimanche avec la publication d'une photo prise à l'aide d'un téléphone portable, entre le 10 et le 15 septembre, dans ce foyer situé à quelque 130 km de Cologne, en Rhénanie du nord-Westphalie. Elle montre un homme, présenté comme un Algérien d'une vingtaine d'années, allongé sur le sol, les mains menottées.

Deux agents de sécurité en uniforme apparaissent sur la photo, dont l'un a placé son pied sur le cou de l'homme à terre. Leur visage a été flouté par la police mais selon le procureur général de Siegen (ouest) Johannes Daheim, "ils posent comme s'ils étaient fiers de ce qu'ils ont fait".

La police a également annoncé détenir une vidéo montrant un autre réfugié à terre, forcé de s'allonger sur un matelas couvert de vomi sous peine d'être roué de coups. Selon la télévision régionale WDR, des maltraitances ont en outre été commises dans un foyer de Essen (ouest). La chaîne affirme disposer du certificat médical d'un demandeur d'asile dans lequel sont décrites des blessures qu'il aurait subies.

L'organisation de défense des réfugiés Pro Asyl a condamné ces "maltraitances massives". "Ces agents de sécurité de la société privée European Homecare n'ont pas subi le moindre contrôle" alors que l'Allemagne délègue la gestion de certains de ces foyers à des sociétés privées, a-t-elle dénoncé. L'Allemagne est confrontée à un afflux massif de réfugiés, fuyant notamment les conflits en Syrie ou en Irak au point de saturer tous les centres d'accueil.

En savoir plus sur:

Nos partenaires