Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

21/04/18 à 10:30 - Mise à jour à 10:24
Du Le Vif/L'Express du 19/04/18

En Syrie, le baroud d'honneur des "vieilles puissances"?

Evidemment, s'enorgueillir de faire respecter le droit international (l'interdiction des armes chimiques) en le violant (bombarder un Etat souverain sans accord du Conseil de sécurité des Nations unies) fait mauvais genre et participe d'un "en même temps" qui nuit au mantra ressassé par le président français Emmanuel Macron.

Il n'y a pourtant pas dans les frappes menées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni le 14 avril contre l'arsenal chimique du régime de Bachar al-Assad de quoi poursuivre leurs dirigeants devant la Cour pénale internationale ou une juridiction nationale à compétence universelle. On n'est pas dans le scénario d'une vaste tromperie instiguée par des néoconservateurs américains pour justifier, hors assentiment de l'ONU, une guerre (Irak 2003) ou dans celui d'un dévoiement d'une mission de protection des populations, avec l'aval de l'ONU qui ne préserve donc pas de la violation du droit, en renversement de régime (Li...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires