En Roumanie, la chasse aux hackers

14/01/18 à 15:00 - Mise à jour à 15:35
Du Le Vif/L'Express du 11/01/18

Les as de l'informatique prolifèrent en Roumanie. Tandis que la police traque les plus malfaisants, des entreprises de cybersécurité tentent de recruter les autres, parfois dès l'université.

Casquette marron vissée sur la tête, blouson à Zip gris ouvert négligemment, barbe noire, difficile de croire que le jeune homme à l'allure désinvolte assis placidement dans un bureau de Bucarest fut recherché par les autorités de deux pays. La direction des enquêtes roumaines sur le crime organisé et le terrorisme ainsi que le FBI aux Etats-Unis ont coopéré pour attraper Razvan Manole Cernaianu. Plus connu sous le surnom de TinKode, le pirate informatique s'est taillé une réputation mondiale pour s'être introduit illégalement, en 2012, dans les serveurs du département de la Défense, au Pentagone, et ceux de l'agence spatiale américaine, la Nasa. Non content d'avoir réussi ces intrusions, Razvan s'est vanté sur Internet de sa prouesse ayant occasionné des dommages estimés à 250 000 dollars. " Après mon arrestation, je suis resté trois mois en prison avant d'être relâché, se souvient-il. Tout le monde a compris que mes intentions n'étaient pas mauvaises, je cherchais seulement à montrer les défauts de sécurité de ces institutions ", explique-t-il. Un autre hacker n'a pas eu cette chance. Marcel Lehel Lazar, surnommé Guccifer - contraction de Gucci et Lucifer - effectue sa peine de prison depuis 2014. En essayant différents ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires