Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

25/05/18 à 15:23 - Mise à jour à 15:25
Du Le Vif/L'Express du 24/05/18

"En Italie, la catastrophe n'est pas assurée"

Des six pays fondateurs de l'Union européenne, l'Italie est le premier à basculer dans le populisme de gouvernement, en vertu d'une tendance qui, venue de Hongrie et de Slovaquie, a déjà touché l'Autriche et se répand d'est en ouest. Le programme que le Mouvement 5 étoiles et la Ligue ont concocté pour diriger la Péninsule relève plus de l'addition de mesures démagogiques de campagne électorale que d'un projet structuré et réaliste.

Le coût des dépenses qu'il implique inquiète particulièrement parce que, faute de chiffrage des économies afférentes, il s'inscrit en violation complète des règles européennes de bonne gouvernance et de rigueur budgétaire. La crainte est d'autant plus grande que l'Italie est la 3e puissance de l'Union européenne (si l'on en exclut déjà le Royaume-Uni) et qu'elle traîne comme un boulet une dette publique évaluée à 2 300 milliards d'euros, soit 132 % de son PIB. Apparaît tout aussi inquiétante et illusoire l'expulsion annoncée de 500 000 migrants inclue dans une batterie de dispositions de type sécuritaire pour satisfaire l'électorat de la Ligue, formation d'extrême dr...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires