En Inde, la méga panne électrique est enfin terminée

01/08/12 à 10:12 - Mise à jour à 10:12

Source: Le Vif

Un black-out géant a privé d'électricité la moitié (!) des 1,2 milliard d'habitants de ce pays pendant plusieurs heures. Les trains se sont remis à circuler.

En Inde, la méga panne électrique est enfin terminée

© AFP

Tous les réseaux électriques tombés en panne dans une vingtaine d'Etats du nord de l'Inde mardi ont été réparés. "L'électricité a été restaurée pleinement à travers les réseaux du Nord, de l'Est et du Nord-Est", a déclaré S.K. Soonee, directeur au Power System Operation Corporation (PSOC), après le black-out géant et sans précédent qui a privé d'électricité la moitié des habitants de ce pays de 1,2 milliard d'habitants.

L'électricité a été entièrement rétablie pendant la nuit, grâce à l'intervention des ingénieurs de PSOC, la compagnie publique qui gère le système électrique indien. La méga-panne de la veille est survenue à 13h00 locales et a touché une zone s'étendant de la frontière pakistanaise aux confins du Nord-Est près de la Chine, incluant la capitale New Delhi, Calcutta et Lucknow.
Au total, 20 Etats sur 29 ont été touchés, selon un calcul de l'AFP.
L'électricité est peu à peu revenue, zone par zone, dans l'après-midi, la soirée puis la nuit. Lundi, une énorme panne électrique s'était déjà produite, affectant 300 millions d'habitants dans le nord.

L'Inde veut développer l'énergie nucléaire

Le gouvernement a annoncé une enquête pour déterminer les causes de ce black-out, un épisode très embarrassant pour ce pays émergent qui s'est beaucoup développé et a affiché des taux de croissance élevés depuis dix ans. L'Inde est en quête de nouvelles sources d'approvisionnement énergétique pour alimenter sa croissance. Les coupures de courant y sont extrêmement fréquentes mais elles ne sont en général que d'assez courte durée.

L'Inde dépend essentiellement du charbon mais voudrait faire passer la part du nucléaire dans la production électrique de 3% actuellement à 25% d'ici à 2050. La panne de mardi est due, selon le ministre de l'Energie, Sushilkumar Shinde, au fait que des "Etats avaient dépassé leurs capacités autorisées d'approvisionnement sur leur réseau", provoquant un effet domino.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires