En Inde, huit mille âmes exposées à l'amiante d'Eternit

24/03/17 à 14:45 - Mise à jour à 14:47
Du Le Vif/L'Express du 24/03/17

A Kymore, des milliers d'habitants vivent sur des tonnes de débris d'amiante. Résultat de déversements sauvages pendant des années par une usine locale. La multinationale belge Etex (ex-Eternit) en a détenu 50 % des parts entre 1989 et 2002.

C'est une image a priori anodine. Une femme regarde vers l'horizon, les cheveux recouverts par un voile blanc. Elle a le visage sculpté par les années. Sous ses pieds, pourtant, quelque chose cloche. La terre est trop blanche. Nurjaya Bee pose sur un amas de déchets d'amiante, déversés sans aucune mesure de sécurité. Elle n'a probablement jamais quitté sa ville, Kymore, petite cité industrielle de l'Etat du Madya Pradesh, à 800 kilomètres au sud de New Delhi, la capitale indienne. Chaque jour, elle et 8 000 autres habitants sont exposés à une pollution industrielle de masse. Le dommage collatéral de plus de quatre-vingts années de production de matériaux de construction à base d'amiante, entamées en 1934 avec l'ouverture d'une usine par le géant anglais Turner & Newall.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires