En Afghanistan, l'Otan est visée par plusieurs attentats

29/10/11 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Le Vif

13 militaires américains de la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) et au moins quatre Afghans ont été tués samedi dans un attentat à la voiture suicide.

En Afghanistan, l'Otan est visée par plusieurs attentats

© EPA

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière pour la coalition depuis la mort de 30 militaires américains, dont l'hélicoptère a été abattu mi-août dans la province du Wardak, au sud de Kaboul. 13 militaires américains de la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) et au moins quatre Afghans ont été tués samedi dans un attentat à la voiture suicide contre un car de la coalition à Kaboul, revendiqué par les talibans, selon des bilans officiels.

Ce nouvel attentat à Kaboul, censée être placée sous haute sécurité et où les talibans ont multiplié récemment les attaques audacieuses, est un revers supplémentaire pour le gouvernement afghan et ses alliés de l'Otan, à trois ans du départ de l'ensemble des troupes de combat de la coalition.

A ce bilan meurtrier viennent s'ajouter les décès de trois militaires australiens de l'Isaf, abattus samedi par un soldat afghan pour des motifs inconnus dans la province méridionale afghane d'Oruzgan. Ces trois militaires australiens étaient des formateurs de l'armée nationale afghane (ANA), a indiqué à l'AFP le général Abdul Hameed le chef du 205e corps d'armée afghane, déployé dans plusieurs provinces du sud du pays.

Revendication par SMS
Le tireur, qui a également blessé six autres militaires australiens et un militaire afghan avant d'être abattu, appartenait depuis trois ans à l'ANA, selon le général Hameed. Selon le ministère afghan de l'Intérieur, trois civils et un policier afghans ont également été tués dans l'attentat de Kaboul, perpétré à l'aide d'une voiture suicide sur un axe important, près de l'ex-palais royal de Dar-ul-Aman, détruit lors de la guerre civile des années 90.

Les insurgés talibans, qui combattent le gouvernement de Kaboul et ses alliés de l'Otan depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir fin 2001, ont revendiqué l'attentat dans un SMS envoyé par un de leurs porte-parole habituels. En mai 2010, un précédent attentat sur la même route de Dar-ul-Aman contre un convoi de l'Otan avait fait 18 morts, dont six soldats de la coalition parmi lesquels cinq Américains.

LeVif.be avec L'Express.fr

Nos partenaires