Embaumer Hugo Chavez ? Attention, un accident est vite arrivé!

08/03/13 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Source: Le Vif

Le président défunt du Venezuela rejoint le club VIP de révolutionnaires du XXe siècle dont le corps a été embaumé et livré à l'adoration des foules. Espérons que les médecins vénézuéliens maîtrisent mieux la technique que celui de Mao, en 1967...

Embaumer Hugo Chavez ? Attention, un accident est vite arrivé!

© Reuters

Hugo Chavez va rejoindre le petit club de révolutionnaires embaumés et exposés au public, où figurent déjà Lénine, Hô Chi Minh, Mao Zedong, Kim Il-sung...

Le successeur désigné de Hugo Chavez, Nicolas Maduro, a fait sensation jeudi en annonçant que le corps du leader sud-américain serait embaumé. Ex-vice président, Maduro accueille ce vendredi à Caracas plus d'une trentaine de chefs d'État qui assisteront, à partir de 11h (14h30, heure de Paris), en compagnie de centaines de milliers de Vénézuéliens, aux funérailles nationales du président, décédé mardi d'un cancer.

Hugo Chavez va ainsi rejoindre, post-mortem, le petit club de révolutionnaires embaumés et exposés au public, où figurent déjà Lénine, Hô Chi Minh, Mao Zedong, Kim Il-sung... Espérons que les médecins vénézuéliens maîtrisent mieux cette technique très particulière, que le médecin personnel de Mao, lors de la mort de ce dernier, le 9 septembre 1967.

22 litres de formol, soit 6 de plus que prévu

Dans ses Mémoires, le docteur Zhisu Li raconte comment, cette nuit-là, l'une des premières requêtes du bureau politique du Parti communiste chinois est, précisément, de faire embaumer le corps du défunt. Mais le médecin ne veut pas en entendre parler: il ne connaît rien à la question. L'une de ses assistantes, Xu Jing, découvre un article sur le sujet dans la librairie de l'Académie des Sciences Médicales: pour préserver les corps, une technique consisterait à injecter entre 12 et 16 litres d'une solution de formol. Résultat: toute la nuit, et jusque 10 heures le lendemain matin, l'équipe médicale injecte 22 litres de formol, soit 6 de plus que prévu.

Beaucoup trop, à lire la suite des Mémoires du docteur Li: "La tête de Mao était ronde comme un ballon. Son cou était aussi large que sa tête et les oreilles sortaient à angle droit. Sa peau brillait et la formule de formol perlait à sa surface, comme de la transpiration. Le corps était grotesque. Les gardiens et l'équipe médicale étaient atterrés."

Un résultat désastreux

Afin de dégonfler le cadavre gorgé de liquide, des membres de l'équipe médicale massent sa tête et son cou, des heures durant, avec une serviette et du coton hydrophile. L'un d'entre eux presse tellement fort qu'il arrache la peau de la joue droite...

Le résultat est tellement désastreux qu'une rumeur tenace, et crédible, affirme que le corps, toujours exposé à Pékin, sur la place Tiananmen, serait en réalité un mannequin ressemblant, modelé par des artistes pékinois. Ce qui expliquerait pourquoi la foule des admirateurs est tenue à distance.

Afin d'éviter une mésaventure de ce genre, nul doute que les médecins vénézuéliens se feront aider, dans les semaines à venir, par leurs confrères cubains et vietnamiens, qui bénéficient d'une certaine expertise dans ce domaine. A moins qu'il ne s'agisse d'un Philippin, "l'embaumeur" du dictateur Ferdinand Marcos ayant déjà proposé d'exercer son art au service du Venezuela...

Par Marc Epstein

Nos partenaires