Egypte : le jour de la "grande marche"

01/02/11 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Le Vif

Vers 7h30 ce mardi matin, 5000 personnes s'étaient déjà rassemblées dans le centre du Caire pour une manifestation géante contre le président Moubarak. L'opposition appelle à une "marche d'un million" de manifestants, au Caire et à Alexandrie.

Egypte : le jour de la "grande marche"

© EPA

Comme chaque jour depuis le 25 janvier, les Egyptiens ont manifesté toute la journée de ce lundi dans les rues du Caire. Certains d'entre eux ont dormi place Tarhir (Libération), épicentre des manifestations, et ont été rejoints progressivement depuis ce matin par d'autres manifestants dont certains brandissaient déjà leur pancarte adressée au président sur laquelle on pouvait lire "ta tête va tomber" ou "Dehors Moubarak".

Des hélicoptères survolent régulièrement le centre du Caire et l'armée, qui contrôle de nombreux accès au centre ville, a déclaré hier soir ne pas faire usage de la force contre les manifestants, leurs revendications étant légitimes. "La liberté d'expression de forme pacifique est garantie pour tous", commente-t-elle dans un communiqué officiel. Un cap pourrait donc être franchi, l'armée était un élément capital dans le rapport de force installé depuis une semaine entre la rue en colère et le président Hosni Moubarak.

L'armée empêche les manifestants de se rendre en ville

L'armée égyptienne a fermé les accès au Caire et à d'autres villes où des manifestants prévoyaient de se rendre.

L'autoroute reliant Alexandrie au Caire est bloquée à un kilomètre de la capitale par un barrage de l'armée. Une longue file de camions de marchandises et de voitures attendaient sur la route de pouvoir passer, et les soldats empêchaient fermement le passage des véhicules en direction de la capitale. Les sorties des villes de Mansoura (delta), Suez (est) et Fayyoum (au sud du Caire) ont également été bloqués par l'armée.

Le trafic ferroviaire est suspendu depuis lundi, et la ligne de métro reliant le Caire à Choubra el-Kheima (20 km au nord) a été fermée. De nombreux Cairotes qui tentaient de rejoindre leur lieu de travail dans les environs de la capitale n'ont pu le faire en raison de ces blocages.

L'Egypte connaît actuellement une révolte sans précédent depuis 1981, année où Moubarak est arrivé au pouvoir.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires