Egypte: 22 cadres des Frères musulmans, dont leur guide suprême, condamnés à mort

17/03/15 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Belga

Des tribunaux égyptiens ont condamné à mort lundi 22 dirigeants et cadres des frères musulmans, dont leur guide suprême, Mohamed Badie, ont indiqué des médias officiels et des avocats.

Egypte: 22 cadres des Frères musulmans, dont leur guide suprême, condamnés à mort

© REUTERS

Dans une première affaire devant un tribunal du sud du Caire, quatorze dirigeants de la confrérie, classée comme organisation terroriste depuis 2013 par les autorités, ont été condamnés à mort pour "planification de recours à la force contre l'Etat", selon ces sources.

Le tribunal de Gizeh, au sud-ouest du Caire, présidé par le juge Mohamed Naji Chehata, a décidé de soumettre pour avis ce jugement au grand mufti d'Egypte, comme l'exige la loi, a indiqué l'agence officielle Mena. L'avis de cette autorité religieuse est sollicité à chaque fois qu'une peine de mort est prononcée, mais il n'est pas contraignant pour la justice.

Selon des avocats et l'agence Mena, M. Badie était jugé dans cette affaire avec l'ancien porte-parole de la confrérie, Mahmoud Ghozlan et d'autres hauts cadres provinciaux des Frères musulmans. Au total, 51 personnes, dont 31 en détention, sont poursuivies dans cette affaire. Le parquet les accuse d'avoir établi un "centre d'opérations" en vue de "préparer des attaques contre l'Etat". Ahmad Helmi, un des avocats de la défense, a tourné en dérision ce jugement, le qualifiant de "farce".

Dans une seconde affaire, huit militants de la confrérie ont été condamnés à mort par un tribunal d'Al-Mansourah, au nord du Caire, pour "formation de cellules terroristes".

En savoir plus sur:

Nos partenaires