Egypte: 183 condamnations à mort confirmées

21/06/14 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Le Vif

Le tribunal de Minya dans le centre de l'Egypte a confirmé samedi les condamnations à mort de 183 partisans présumés du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée, dont le chef des Frères musulmans Mohamed Badie.

Egypte: 183 condamnations à mort confirmées

Au total dans cette affaire, 683 personnes avaient été condamnées à la peine capitale fin avril par le même juge pour avoir participé à des manifestations violentes à Minya, le 14 août, le jour même où quelque 700 manifestants pro-Morsi tombaient sous les balles des policiers et soldats au Caire. Quatre d'entre eux, dont deux femmes, ont vu leur peine commuée en prison à perpétuité et 496 ont été acquittées, a indiqué à l'AFP le procureur général Abdel Rahim Abdel Malek. Ce juge, connu pour sa sévérité, avait provoqué fin avril un tollé international: en quelques minutes à peine, il avait prononcé 683 peines de mort et commué 529 autres en 37 peines capitales et 492 condamnations à perpétuité. L'ONU avait alors dénoncé les "plus grands procès de masse" de l'Histoire récente de l'Humanité.

Depuis l'éviction et l'arrestation du premier chef d'Etat élu démocratiquement du pays, l'islamiste Morsi le 3 juillet 2013, policiers et soldats mènent une implacable et sanglante répression de ses partisans. M. Badie a ainsi été condamné à mort jeudi dans un autre procès pour des violences survenues au Caire durant l'été 2013.

Ces nouvelles peines capitale surviennent près de deux semaines après qu'Abdel Fattah al-Sissi, l'ex-chef de l'armée qui avait destitué M. Morsi, a prêté serment comme président. Il a été élu fin mai avec 96,9% des voix mais après avoir éliminé toute opposition de la scène politique, islamiste ou laïque et libérale.

Nos partenaires