Ebola: premiers cas confirmés au Mali et à New York

24/10/14 à 07:25 - Mise à jour à 08:49

Source: Belga

Le Mali a enregistré son premier cas confirmé d'Ebola, une fillette venue de la Guinée voisine et qui a été placée en quarantaine à Kayes (ouest). Un premier cas est également avéré à New York. Il s'agit d'un médecin récemment revenu d'Afrique.

Ebola: premiers cas confirmés au Mali et à New York

Image d'illustration. © AFP

"Un cas suspect - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, en République de Guinée - s'est présenté" dans un hôpital de Kayes mercredi et le test du virus Ebola effectué sur des échantillons sanguins prélevés sur elle "s'est avéré positif ce jeudi", explique le ministère malien de la Santé dans un communiqué.

"Par ce résultat d'analyse en laboratoire, le Mali connaît à ce jour son premier cas importé de maladie à virus Ebola", précise-t-il. "L'enfant malade et les personnes qui ont eu un contact avec elle à Kayes ont été immédiatement identifiées et prises en charge selon les normes requises en la matière", donc placées en quarantaine, assure le communiqué.

Le porte-parole du ministère de la Santé Markatchè Daou n'a pas souhaité donner de précisions sur l'identité ou la nationalité de la fillette.

Selon le communiqué, "le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique a pris toutes les dispositions nécessaires pour éviter la propagation du virus. Il rassure les populations sur les mesures prises et en appelle au calme et à la sérénité".

Un cas avéré à New York

Par ailleurs, un médecin récemment revenu d'Afrique et hospitalisé en urgence jeudi à New York a contracté le virus Ebola, a annoncé dans la soirée le New York Times.

Le maire de New York et le gouverneur de l'Etat Andrew Cuomo ont prévu une conférence de presse vers 01H00 GMT (03H00 HB). Craig Spencer avait été hospitalisé en urgence plus tôt dans la journée, avec une forte fièvre et des douleurs abdominales. Il avait alors subi des examens pour déterminer s'il souffrait du virus Ebola. Il était apparemment rentré depuis peu de Guinée, un des trois pays d'Afrique les plus touchés par le virus. Lorsqu'il a été hospitalisé, il avait 39,4°C de fièvre, selon le New York Post. Il travaillait pour Médecins sans Frontières en Guinée, et y avait traité des malades souffrant du virus, selon le quotidien.

Les résultats des examens sont préliminaires, et devront encore être confirmés par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), a précisé le New York Times.

Le malade est hospitalisé à Manhattan à l'hôpital Bellevue, spécialement désigné et préparé pour gérer les éventuels cas d'Ebola à New York.

En savoir plus sur:

Nos partenaires