Ebola : l'OMS décrète une "urgence de santé publique de portée mondiale"

08/08/14 à 09:38 - Mise à jour à 09:38

Source: Le Vif

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi qu'il fallait considérer l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola comme "une urgence de santé publique de portée mondiale".

Ebola : l'OMS décrète une "urgence de santé publique de portée mondiale"

© Reuters

Le comité d'urgence de l'OMS, qui s'est réuni mercredi et jeudi à Genève, est "unanime pour considérer que les conditions d'une urgence de santé publique de portée mondiale sont réunies", annonce un communiqué.

"Une réponse internationale coordonnée est essentielle pour arrêter et faire reculer la propagation internationale d'Ebola", ajoute le comité.
L'épidémie d'Ebola qui a fait près de 1.000 morts depuis le début de l'année est "la plus importante et la plus sévère" en quatre décennies, a souligné lors d'une conférence de presse la directrice générale de l'OMS, le Dr Maragaret Chan.

Elle a estimé que les pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie: Libera, Sierra Leone, Guinée et Nigeria, "ne peuvent y faire face par eux-mêmes" et a appelé "la communauté internationale à leur fournir le soutien nécessaire".

Mme Chan a ajouté qu'elle avait accepté les conclusions du comité et décrété cette "urgence de santé publique de portée mondiale", l'OMS coordonnant au quotidien la mobilisation internationale face à Ebola.

Le comité a exclu des restrictions sur les voyages internationaux ou sur le commerce international. Mais, a-t-il dit, "les Etats doivent se préparer à détecter et traiter des cas de malades Ebola" et "à faciliter l'évacuation de leurs ressortissants, en particulier les personnels médicaux, qui ont été exposés à Ebola".

Risque "extrêmement faible" de toucher l'UE

Le commissaire européen chargé de la Santé, Tonio Borg, a estimé vendredi "extrêmement faible" le risque que l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola se propage sur le continent, au moment où l'Organisation mondiale de la santé a décrété "une urgence de santé publique de portée mondiale".
"Je veux rassurer les citoyens, les risques de voir Ebola toucher les territoires européens est extrêmement faible. A la fois car peu de personnes se rendant en Europe sont susceptibles d'être infectées et en raison de la façon dont se transmet le virus, uniquement par contact direct avec les fluides corporels d'un malade", a-t-il écrit dans un communiqué.

"L'UE suit depuis des mois la situation en Afrique de l'Ouest et dans le cas peu probable où le virus toucherait l'Europe, nous sommes préparés à y faire face".
Un malade porteur d'Ebola, contaminé au Liberia, a été rapatrié jeudi en Espagne pour y être soigné. "Mes pensées vont aux victimes et aux familles", a dit M. Borg, tout en saluant le "combat des communautés touchées par la maladie" et "les milliers de personnes engagées dans la lutte" contre ce virus qui a fait près de 1.000 morts depuis le début de l'année.

La Commission européenne travaille sur la préparation et la coordination de la gestion des risques avec les États membres avec le soutien du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies ainsi que de l'OMS.

En savoir plus sur:

Nos partenaires