Dubaï: un photographe se suspend dans le vide pour échapper à l'incendie géant

01/01/16 à 09:00 - Mise à jour à 09:00

Source: Belga

Un photographe s'est accroché à une corde au 48e étage et est resté suspendu dans le vide pendant une demi-heure pour échapper au spectaculaire incendie d'un hôtel de luxe de Dubaï pendant la nuit du Nouvel An.

Dubaï: un photographe se suspend dans le vide pour échapper à l'incendie géant

© REUTERS

L'incendie, lui a fait 16 blessés selon un premier bilan, a ravagé l'hôtel cinq étoiles The Address Downtown, situé dans un gratte-ciel de 63 étages dans le centre de Dubaï, non loin de la plus haute tour du monde, Burj Khalifa (828 mètres), alors que des milliers de personnes dont de nombreux touristes se rassemblaient dans le quartier pour célébrer le passage à 2016.

Le photographe, qui a demandé à conserver l'anonymat, a déclaré à l'AFP qu'il se trouvait avec un ami sur un balcon de l'hôtel, dans une partie de l'établissement réservée au personnel, pour prendre pour son journal des photos des somptueux feux d'artifice du Nouvel An. "Il y a un incendie", a crié son ami en se précipitant vers l'issue la plus proche, tandis que le photographe regardait à l'extérieur et voyait "de la fumée qui arrivait vers le balcon".

La vidéo de l'incendie spectaculaire

Dans l'impossibilité de savoir ce qui se passait à l'intérieur du bâtiment, et craignant de mourir intoxiqué par les fumées, il a réalisé que sa "seule option" pour survivre était de se suspendre au balcon et d'attendre d'éventuels secours. "J'ai vu une corde à forte résistance" attachée à une nacelle extérieure utilisée par les laveurs de carreaux de l'hôtel. "J'en ai déroulé environ 30 mètres, je l'ai fixée à ma ceinture et à mon équipement photo et je suis descendu du balcon". La corde "m'a sauvé", a-t-il dit. "Je ne savais pas ce qui se passait plus bas. J'avais peur de m'évanouir à cause de la fumée".

Seul un mur séparait son balcon du feu. "Le feu était très près de moi", a-t-il déclaré. Il a commencé à alerter ses collègues par téléphone et textos, leur demandant de contacter les équipes de secours. Plus d'une demi-heure plus tard, il était recueilli sain et sauf par une équipe de la défense civile arrivée au 48e étager, puis accompagné à travers des locaux encore plein de fumée jusqu'en bas du gratte-ciel. "Je crois que je suis la seule personne à être resté aussi longtemps", a-t-il déclaré.

En savoir plus sur:

Nos partenaires