Du rififi chez les Le Pen

10/06/14 à 21:42 - Mise à jour à 21:42

Source: Le Vif

Echanges acerbes par médias interposés, accusations de trahison ou de faute politique: la querelle publique enfle entre le patriarche de l'extrême droite française Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine, 15 jours après le succès historique du Front national aux européennes (25%).

Du rififi chez les Le Pen

© Reuters

"La courtoisie ne domine pas dans cette affaire. Sur le plan affectif, je suis très blessé", a indiqué au site internet de l'hebdomadaire Le Point M. Le Pen, précisant ne plus avoir "aucune communication" avec sa fille depuis la publication d'une vidéo où il tient des propos jugés antisémites, une vidéo retirée depuis du site du parti.

Le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen ne sera plus hébergé sur le site du FN, avait auparavant indiqué l'avocat du parti, Wallerand de Saint-Just, invoquant des "raisons juridiques", après une nouvelle polémique suscitée par des propos du fondateur du mouvement. "Je supporte assez bien les coups de face mais pas ceux qui sont donnés dans le dos, lâchement", a réagi M. Le Pen, âgé de 85 ans.

Le président d'honneur du Front national a de nouveau été accusé d'antisémitisme après avoir dit, dans une vidéo, à propos de plusieurs artistes hostiles au FN qu'ils feraient partie d'une prochaine "fournée". Parmi eux figure le chanteur Patrick Bruel, qui est juif. Sa fille a estimé en retour dimanche qu'il s'agissait d'une "faute politique", tout en contestant le caractère antisémite de cette sortie. Et lundi sur les ondes, Jean-Marie Le Pen répliquait: "Je considère que la faute politique, c'est ceux qui se sont alignés sur la pensée unique". Avant même cette dernière et inédite querelle, un proche de Marine Le Pen jugeait que les relations père-fille étaient "une thérapie familiale mais en public".

En arrière plan de ce conflit familial ouvert, deux semaines après une victoire historique aux européennes, la "dédiabolisation" du parti entamée par Marine Le Pen face la radicalité.

La fille du "diable", 45 ans, benjamine des filles Le Pen, avait déjà pris ses distances avec certaines déclarations de son père.Les chambres à gaz? "Le summum de la barbarie", avait-elle dit en 2011, et non un "détail de l'histoire" comme son père l'a répété. Le député proche du FN Gilbert Collard, qui a suggéré ce week-end la retraite à Jean-Marie Le Pen, lui a reproché mardi de "compliquer la tâche de Marine" pour constituer son groupe au Parlement européen. Pour ne pas ajouter à la brouille, la nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal Le Pen, députée, n'a pas souhaité réagir.

Nos partenaires