Du désert au master, le calvaire d'un Ghanéen qui veut décourager l'émigration

05/06/18 à 15:17 - Mise à jour à 15:18

Source: Afp

Pour beaucoup de migrants, Ousman Umar, titulaire d'un master après avoir survécu à son périple vers l'Espagne, pourrait être un modèle. Mais ce Ghanéen tente aujourd'hui avec son ONG de les dissuader d'entreprendre la dangereuse traversée.

"Moi qui suis passé de l'analphabétisme à un master, j'ai gagné au loto", dit à l'AFP ce trentenaire à Badalona, près de Barcelone. Mais "je fais partie des 0,01%. 95% meurent sur le chemin et parmi ceux qui réussissent, seulement 1% arrivent à s'intégrer à la vie européenne", met-il en garde.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires