DSK: Quand The New York Post pète un câble

20/05/11 à 09:25 - Mise à jour à 09:25

Source: Le Vif

Le tabloïd "The New York Post" a accusé jeudi dans un article au vitriol les "décadents", "dépravés", "malodorants" qui commettent des "crimes passionnels" à New York d'avoir un point en commun: être "étrangers", en référence aux démêlés judiciaires de Dominique Strauss-Kahn.

DSK: Quand The New York Post pète un câble

"Assez, c'est assez! Il faut se débarrasser des salauds. De l'automne à l'été, ils arrivent sur nos rives, les décadents, les dépravés, les malodorants, les cupides, les saouls, les déments", écrit le NY Post.

"Ce sont des hors-la-loi, des violeurs présumés. Les criminels mesquins qui commettent des crimes passionnels... Ils ont un point en commun: ce sont des étrangers", poursuit le tabloïd à grand tirage dans une chronique d'une de ses commentatrices.

Le "NY Post" tire à boulets rouges sur des dirigeants étrangers et des diplomates qui, selon lui, ont corrompu la Grosse Pomme, car ils n'ont "aucun respect pour les valeurs américaines".

En France, les compatriotes de DSK préféreraient "manger de la moutarde plutôt que de forcer un mécréant à faire face à la justice américaine", poursuit le journal dans un article coiffé de la photo de Roman Polanski, célèbre réalisateur franco-polonais qui avait fui les Etats-Unis début 1978 avant la décision du juge pour des accusations de viol.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires