DSK inculpé et libéré sous caution

19/05/11 à 18:47 - Mise à jour à 18:47

Source: Le Vif

Dominique Strauss-Kahn a été officiellement inculpé par le grand jury. L'ex-patron du FMI est cependant libéré sous caution en attendant son procès. Le montant s'élèverait à 1 million de dollars en liquide et un dépôt de garantie de 5 millions.

DSK inculpé et libéré sous caution

© Reuters

Dominique Strauss-Kahn est arrivé jeudi à 10 h 30 (heure locale, 16 h 30 heure belge) dans l'enceinte du tribunal de New York où doit se tenir une audience pour décider de son éventuelle libération conditionnelle.

Les avocats de l'ex-patron du FMI, qui proposent à nouveau le versement d'une caution d'un million de dollars, estiment que DSK a les "ressources financières suffisantes" pour s'en acquitter. Ils joignent ainsi à leur requête le titre de propriété au nom d'Anne Sinclair, son épouse, de la maison du couple à Washington, achetée quatre millions de dollars.

Dominique Strauss-Kahn s'engage à demeurer 24 heures sur 24 dans une résidence de Manhattan, qui n'a pas été précisée mais pourrait être celle de sa fille, sous ce que le document appelle une "surveillance électronique" et qui pourrait consister en un bracelet électronique.

Le Français a déjà remis son passeport français à la justice américaine et s'engage à remettre aussi son document de voyage de l'ONU aux autorités afin de prouver qu'il ne quittera pas le territoire américain pendant la durée de la procédure judiciaire. Surtout, il dit "renoncer volontairement à toute procédure d'extradition de toute sorte", dans une déclaration au tribunal sous serment.

Dominique Strauss-Kahn, qui a démissionné jeudi de son poste de directeur du FMI, clame son innocence. Il devrait savoir vendredi si la chambre d'accusation, qui a entendu mercredi à huis clos le témoignage de la victime présumée, a décidé de l'inculper formellement.

DSK : 16 pages de défense pour demander sa libération conditionnelle

16 pages : c'est la longueur des arguments de la défense pour demander la libération conditionnelle de DSK. Ses avocats y détaillent les raisons pour lesquelles leur client ne fuira pas ses responsabilités et restera à la disposition de la justice.

Les principaux points :

- L'histoire et le passé de DSK. "C'est un père et un mari aimant, une figure internationale considérée, avocat, politicien, économiste et professeur", est-il précisé.

- Ses liens familiaux forts à New York, notamment la présence de sa fille et de son épouse sur place.

- Son absence de casier judiciaire.

- Son travail et ses ressources.

- L'absence de risque de fuite en avion. Les avocats reviennent sur son vol de samedi "prévu une semaine à l'avance" et sa coopération quand on lui a demandé de se soumettre à des tests ADN.

DSK officiellement inculpé et libéré sous caution

Dominique Strauss-Kahn est arrivé dans la salle d'audience sans menottes, en civil et souriant (selon des journalistes presents), peu après 20 h 30 (heure belge). Anne Sinclair, son épouse, et sa fille étaient arrivées ensemble un peu avant lui.

L'ex-patron du FMI a été officiellement inculpé par le grand jury. L'inculpation, en droit américain, signifie la mise en examen. Le procureur a, après les avocats de DSK, pris la parole pour justifier la détention. Il affirme que le risque de fuite important et qu'une caution d'un million de dollars serait insuffisante.

Le juge a demandé des détails sur les garanties proposées plus tôt par les avocats de la défense. Il voulait s'assurer que DSK ne puisse pas entrer à l'ambassade de France, qui se trouve à Washington, pas à New York. L'audience de libération conditionnelle a été finalement suspendue : le juge voulait réfléchir.

Quelques minutes plus tard, on a appris que Dominique Strauss-Kahn serait libéré sous caution en attendant son procès. Le montant s'élèverait à un million de dollars en liquide et un dépôt de garantie de 5 millions. Il sera également assigné à résidence, devra porter un bracelet électronique et sera sous la surveillance permanente d'un garde armé.

DSK passera en procès à moins qu'il ne plaide coupable

L'ancien patron du FMI a été formellement inculpé jeudi à New York par une chambre d'accusation (grand jury) à la suite des accusations de crime sexuel portées à son encontre par une femme de chambre, a annoncé le ministère public. L'annonce de l'inculpation formelle, qui signifie que Dominique Strauss-Kahn passera en procès à moins qu'il ne plaide coupable, a été faite au début de l'audience au cours de laquelle il devait demander sa remise en liberté sous caution (lire encadré ci-dessus).

La décision a été prise en secret par le grand jury, instance qui réunit des citoyens en secret et en dehors de la présence d'un juge. Il a entendu mercredi la victime présumée, une immigrée guinéenne âgée de 32 ans et avait jusqu'à vendredi au plus tard pour rendre sa décision.

LeVif.be, avec Philippe Coste et Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires