DSK : ce qui intrigue dans la version de la femme de chambre

01/07/11 à 08:54 - Mise à jour à 08:54

Source: Le Vif

Les accusations de crimes sexuels à l'encontre de l'ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, sont sur le point de s'effondrer. L'accusation, ne croit plus, selon le NY Times, à la version de la femme de chambre.

DSK : ce qui intrigue dans la version de la femme de chambre

© Image Globe/JASON DECROW

Deux enquêteurs, cités par le New York Times, affirment que la plaignante, Nafissatou Diallo, la femme de chambre guinéenne de l'hôtel Sofitel, âgée de 32 ans, aurait menti plusieurs fois depuis sa déposition. Lors d'une audience prévue vendredi devant le tribunal pénal de Manhattan, le bureau du procureur va probablement dire qu'il "a des problèmes" avec le dossier, ajoute le New York Times.

Les enquêteurs ont fait des découvertes sur la demande d'asile aux Etats-Unis de la femme de ménage et des liens non-confirmés à des activités criminelles, comme une possible implication dans du blanchiment d'argent et du trafic de drogue, affirme le journal.

Plusieurs individus ont fait des dépôts en liquide - d'un montant total d'environ 100.000 dollars - sur son compte en banque ces deux dernières années, selon la même source.

Selon les deux enquêteurs cités par le journal américain, Nafissatou Diallo a téléphoné à un détenu dans les 24 heures qui ont suivi sa rencontre avec Dominique Strauss-Kahn. Au cours de cette conversation, qui a été enregistrée, elle a évoqué le profit qu'il y aurait à maintenir ses accusations contre DSK.

Tout le monde se prend à croire à une mise hors de cause de Dominique Strauss-Kahn. Pourtant, les enquêteurs cités par le New York Times précisent bien: "Il y a eu une relation sexuelle ce jour-là, mais qui sait ce qu'il s'est vraiment passé? (...) C'est le bazar des deux côtés."

Dominique Strauss-Kahn va comparaître vendredi à New York devant le tribunal pour une audience-surprise où ses avocats pourraient demander un assouplissement des conditions de sa liberté surveillée.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires