Donald Trump "regrette" ses paroles prononcées dans le feu de l'action

19/08/16 à 06:27 - Mise à jour à 06:26

Source: Belga

Donald Trump a fait une confession inhabituelle lors de son premier meeting suivant le bruyant remaniement de son équipe pour la campagne présidentielle américaine: il regrette d'avoir offensé des gens avec ses paroles.

Donald Trump "regrette" ses paroles prononcées dans le feu de l'action

© Belga

"Parfois, dans le feu de l'action dans un débat, ou en s'exprimant sur de multiples sujets, on ne choisit pas les bons mots ou on dit la mauvaise chose", a déclaré le candidat républicain à la Maison Blanche lors d'une réunion publique à Charlotte, en Caroline du Nord. "Cela m'est arrivé", a-t-il poursuivi.

"Et, vous n'êtes pas obligés de me croire, mais je le regrette", a ensuite admis Donald Trump. "Je le regrette, en particulier lorsque j'ai pu blesser des gens personnellement."

Le candidat républicain à la Maison Blanche a remanié mercredi la direction de son équipe, injectant du sang neuf et marginalisant le consultant chevronné qui gérait sa campagne depuis juin, Paul Manafort, qui fait toutefois toujours partie de l'équipe.

M. Manafort semble ainsi payé les révélations parue cette semaine dans la presse sur son travail comme conseiller de l'ex-président ukrainien Victor Ianoukovitch, à l'époque protégé du Kremlin.

Il a embauché Steve Bannon, le patron d'un site d'informations conservateur très controversé et abrasif, Breitbart News, au poste de directeur général, et promu directrice de campagne la consultante et sondeuse républicaine Kellyanne Conway.

Sur le fond, il a renouvelé avec force son appel aux minorités américaines, en particulier les Noirs.

"Je ne me reposerai pas tant que les enfants de ce pays, quelle que soit leur couleur, fassent pleinement partie du rêve américain", a déclaré Donald Trump.

Tout en gardant le fond de son message -mur avec le Mexique, verrou migratoire, protectionnisme commercial-, le républicain s'est présenté comme un agent du changement, par rapport à sa rivale démocrate, incarnation de l'establishment et protectrice des riches et des puissants.

En savoir plus sur:

Nos partenaires