Donald Trump : "La torture par l'eau ? J'approuverais même plus que ça !"

30/06/16 à 11:27 - Mise à jour à 11:28

Source: Le Vif

Suite à l'attentat d'Istanbul, Donald Trump ne s'est pas gardé de commentaire. Il a fait savoir lors l'un de ses meeting qu'il était tout à fait favorable à la torture par l'eau sur les personnes soupçonnées de terrorisme. Une pratique qui est pourtant maintenant interdite.

Donald Trump : "La torture par l'eau ? J'approuverais même plus que ça !"

Donald Trump, candidat républicain à la présidentielle des Etats-Unis lors d'un meeting. © REUTERS

Ce n'est pas la première depuis le début de la campagne présidentielle que le candidat républicain fait référence au "waterboarding" ou torture par l'eau. La pratique qui date du Moyen-Âge, consiste à donner au torturé la sensation de suffocation ou de noyade. Cette technique interdite depuis 2006 aux Etats-Unis n'était, avant cela, pas considérée comme de la torture. Georges Bush a finalement mis en doute sa légalité et son efficacité en finissant par la prohiber.

Donald Trump assure que même s'il n'était pas pour l'intervention en Irak, il était cependant un fervent défenseur des techniques de torture utilisées par Bush pour contrer le terrorisme. "Si je suis pour le Waterboarding ? Un peu que je le suis ! J'approuverais même plus que ça. Ça fonctionne. Et même si ça ne fonctionne, ils le méritent quand même pour tout ce qu'ils nous font. "

Le multimillionnaire continue en disant que l'Etat islamique ne se gêne pas pour noyer et décapiter des détenus. Il ajoute qu'il trouve donc dommage que les Etats-Unis ne puissent pas faire usage de cette technique pour exhorter des informations aux suspects de terrorisme. "Nous vivons dans une période médiévale. Nous devons arrêter cela et être forts. Nous devons lutter de manière si violente et brutale car nous sommes confrontés à des personnes violentes et brutales. Nous avons des lois qui disent : "Tu ne peux pas faire ça.". Leurs lois disent que tu peux faire ce que tu veux et que plus c'est brutal, mieux c'est. Donc nous ne pouvons pas faire de "waterboarding" parce que ce n'est pas la chose la plus sympathique, mais ce sont des cacahuètes comparé à beaucoup d'autres alternatives."

John McCain lui répond

Sur NBC News, John McCain, ancien candidat à la présidence, a montré son désaccord quant aux propos tenus par Donald Trump. "Ce ne sont pas les Etats-Unis d'Amérique, ce n'est pas ce que nous sommes", a-t-il déclaré. Prisonnier de guerre, il a lui-même souffert de cette torture pendant la guerre du Vietnam et est très sensible à la question. Il appuie son point de vue en mentionnant le fait que cette technique est considérée comme un crime de guerre dans la convention de Genève.

L'ancien candidat républicain est depuis longtemps un ardent opposant à la torture. Il a lutté pour la prohibition de certaines techniques d'interrogatoires douteuses sous l'administration Bush. Il a souvent critiqué Trump au sujet de sa position vis-à-vis de la torture, mais il a tout de même assuré que si le multimillionnaire était le candidat à l'investiture, il le soutiendrait.

Par Ornella Diaz Suarez

En savoir plus sur:

Nos partenaires