Donald Trump annonce avoir déclassifié la note critiquant le FBI

02/02/18 à 18:56 - Mise à jour à 20:16

Source: Afp

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi avoir déclassifié une note confidentielle et controversée rédigée par un élu républicain critiquant l'attitude du FBI, ouvrant la voie à sa publication par le Congrès.

Donald Trump annonce avoir déclassifié la note critiquant le FBI

Donald Trump © AFP

"Elle a été déclassifiée, nous verrons ce qui se passera", a-t-il affirmé depuis le Bureau ovale, ignorant les mises en garde du patron du FBI contre une telle initiative. "Ce qui se passe dans notre pays est une honte (...) Beaucoup de gens devraient avoir honte", a-t-il encore dit, sans citer de noms.

Interrogé spécifiquement sur le sort du numéro deux du ministère de la Justice, Rod Rosenstein, qui joue un rôle crucial dans l'enquête russe dans la mesure où le ministre Jeff Sessions s'est récusé sur ce dossier, M. Trump a laissé planer le doute.

Christopher Wray, actuel directeur du FBI nommé par M. Trump, a clairement indiqué qu'il n'était pas favorable à cette publication. Le ministère de la Justice a lui aussi fait part de ses réserves notamment pour des raisons de sécurité et le risque de dévoiler des méthodes de collecte du renseignement.

La note --encore inédite-- a été rédigée par le controversé président républicain de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, Devin Nunes, contre l'avis des membres démocrates de sa commission, à partir d'informations secrètes.

L'objet: les écoutes mises en place par le FBI contre un membre de l'équipe de campagne Trump en 2016, dans le cadre des investigations sur les actions russes.

Ne pas limoger le procureur spécial sur la Russie

Les responsables de l'opposition démocrate ont solennellement mis en garde Donald Trump vendredi de ne pas prendre pour prétexte la publication d'une note mettant en cause le FBI pour limoger les principaux responsables de l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle.

"Limoger Rod Rosenstein (le numéro deux du ministère de la Justice, Ndlr), des dirigeants du ministère de la Justice, ou Bob Mueller (le procureur spécial en charge de l'enquête sur l'ingérence russe), pourrait créer une crise constitutionnelle sans précédent" depuis l'ère Nixon, avertissent les leaders démocrates au Congrès dans une lettre au président.

Nos partenaires