Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

11/08/17 à 06:30 - Mise à jour à 06:49
Du LeVif/l'Express du 11/08/17

Doit-on s'accommoder de dictateurs éclairés ?

Le président rwandais Paul Kagame bénéficie et profite d'un statut particulier en Afrique. Sa réélection triomphale (98 % des voix avec un taux de participation de 96 %) pour un troisième mandat, que la Constitution postgénocide ne l'autorisait pas à briguer initialement, n'a suscité qu'une timide mise en garde de l'Union européenne.

En saluant un vote " organisé et sécurisé ", l'UE a appelé à plus de transparence lors des prochains scrutins. Pour s'être accroché de la sorte au pouvoir, en interprétant à son avantage la loi fondamentale issue des accords de paix d'Arusha, son homologue burundais Pierre Nkurunziza a été frappé de sanctions internationales. Et en tentant d'amender la Constitution puis en entravant la tenue de l'élection présidentielle dans le calendrier prévu, le grand frère congolais Joseph Kabila s'est définitivement discrédité aux yeux des partenaires occidentaux.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos