Dieudonné à Téhéran pour empêcher la lapidation de Sakineh

13/09/10 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Le Vif

L'humoriste français controversé Dieudonné est arrivé ce matin à Téhéran où il espère pouvoir plaider la cause de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, dont la condamnation à la lapidation dans une affaire de meurtre et d'adultère a soulevé l'émotion internationale.

Dieudonné à Téhéran pour empêcher la lapidation de Sakineh

© Reuters

Dieudonné, qui doit en principe rester jusqu'à mercredi en Iran, ne savait pas encore en fin de matinée quels responsables il pourrait rencontrer, ni quand, a indiqué son entourage à l'AFP.

Dieudonné, qui entretient des liens avec le président iranien dont il partage l'antisionisme, a affirmé la semaine dernière à la presse française qu'il voulait demander à Mahmoud Ahmadinejad la "clémence" pour Mme Mohammadi-Ashtiani, mère de famille de 43 ans, dont la condamnation à mort par lapidation a été officiellement "suspendue" en juillet.

Fondateur d'un "parti antisioniste" et plusieurs fois condamné en France pour antisémitisme, Dieudonné avait rencontré le président iranien en novembre 2009 à Téhéran.

Bien que les dirigeants français se soient fortement engagés publiquement en faveur de Mme Mohammadi-Ashtiani, le ministère français des Affaires étrangères a pris ses distances avec la visite de Dieudonné, affirmant "douter de la sincérité" de sa démarche.

Le ministère a souligné que l'humoriste français "n'est nullement mandaté par les autorités françaises", et que sa visite se ferait sans le concours de l'ambassade de France à Téhéran.

Son dernier spectacle s'intitule "Mahmoud"

Une réaction à laquelle Dieudonné a réagi avec virulence: "Si monsieur Kouchner doute de ma sincérité, je me permets de vous dire quant à moi, que je doute de sa loyauté envers les Français (...) Quant au soutien du Quai d'Orsay dans cette affaire, je m'en tartine le f..."

Depuis plusieurs semaines, Dieudonné se produit sur la scène de son théâtre parisien dans un nouveau spectacle, "Mahmoud", dans lequel il alloue quelques minutes à la gloire du président iranien. "C'est un guide pour moi", avait déclaré l'humoriste après l'avoir rencontré en novembre 2009.

Le Vif.be, avec Belga et L'Express.fr

Nos partenaires