Deux hommes en provenance des USA suspectés de terrorisme ont été arrêtés aux Pays-Bas

31/08/10 à 07:44 - Mise à jour à 07:44

Source: Le Vif

Deux hommes ont été arrêtés à leur descente d'avion à Amsterdam. Ils venaient des Etats-Unis, et des objets suspects mais non dangereux en soi avaient été découverts dans leurs bagages.

Deux hommes en provenance des USA suspectés de terrorisme ont été arrêtés aux Pays-Bas

© EPA

Deux hommes soupçonnés de préparer un attentat ont été arrêtés lundi à l'aéroport d'Amsterdam en provenance des Etats-Unis, après des informations transmises par Washington sur la présence d'"objets suspects" dans leurs bagages. "Des objets suspects ont été découverts dans les bagages associés à deux passagers du vol United 908 en provenance de Chicago O'Hare et à destination d'Amsterdam hier soir", a indiqué un responsable du département américain de la Sécurité intérieure dans un communiqué adressé lundi soir à l'AFP. "Les objets n'ont pas été jugés dangereux en soi, et, dans le cadre de notre partage d'informations avec nos partenaires, les autorités néerlandaises ont été informées de ces objets suspects", selon le texte, qui ajoute que "l'enquête est en cours".

Peu avant, un porte-parole de la gendarmerie de l'aéroport d'Amsterdam avait annoncé que deux hommes avaient été arrêtés lundi à l'atterrissage de leur avion en provenance de Chicago. "Deux hommes ont été arrêtés à la demande de la police judiciaire" lundi matin à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, a indiqué à l'AFP ce porte-parole, Robert van Kapel. "Les deux (hommes) ont été arrêtés à bord d'un avion en provenance de Chicago", a-t-il ajouté sans donner d'autres précisions "en raison de l'enquête" en cours. Le parquet général néerlandais n'était pas joignable pour confirmer l'information.

Selon la chaîne américaine ABC News, la police néerlandaise a arrêté les deux hommes pour "planification d'un attentat terroriste". Le département américain de la Sécurité intérieure a refusé d'indiquer si l'arrestation des deux hommes avait été faite à sa demande. Il n'a pas non plus expliqué comment et pourquoi ils avaient pu embarquer malgré la découverte de plusieurs objets suspects dans au moins un de leurs bagages.

ABC News les a identifiés comme étant Ahmed Mohamed Nasser al-Soofi, résidant à Detroit - et qu'un des voisins a présenté à la chaîne comme originaire du Yémen -, et Hezam al-Murisi. Arrivé à Chicago en provenance de Birmingham, dans l'Alabama, Al-Soofi avait fait enregistrer ses bagages sur un vol pour Washington puis Dubaï, avec le Yémen pour destination finale, alors que lui-même embarquait vers Amsterdam avec Al-Murisi.

Avant son départ de Birmingham, des agents de sécurité avaient soumis Al-Soofi à une fouille renforcée en raison de ses vêtements jugés anormalement épais. Ils avaient découvert qu'il portait la somme de 7000 dollars en liquide et que ses bagages comprenaient un téléphone portable attaché à une bouteille de Pepto-Bismol, un médicament contre les nausées et les maux d'estomac, ainsi que trois autres téléphones portables scotchés ensemble, ainsi que des montres également scotchées ensemble, un cutter et trois grands couteaux. Mais aucune trace d'explosifs n'avait été découverte et il avait pu embarquer pour Chicago, de même que ses bagages.

En embarquant sur le vol à destination d'Amsterdam, les deux hommes "ne transportaient pas d'objets interdits sur eux ou dans leurs bagages à main", a précisé une source gouvernementale américaine, soulignant que des policiers du corps des Air Marshals (police fédérale dépendant de l'Agence de sécurité des transports) étaient à bord de l'avion. Quant à l'appareil dans lequel ont été embarqués les bagages d'Al-Soofi contenant les objets suspects, il a, selon ABC, effectué son vol vers Washington, d'où il était sur le point de s'envoler vers Dubaï lorsque des responsables se sont rendu compte que les bagages étaient à bord, mais pas leur propriétaire. L'avion a dû repartir vers son point de stationnement et les bagages suspects ont été débarqués, mais aucun explosif n'y a été détecté, selon des responsables cités par ABC.

Le parquet refuse de s'exprimer sur les faits

Le parquet national néerlandais se refusait ce matin à donner toute précision sur les circonstances de l'interpellation. "Nous ne faisons aucune déclaration sur les circonstances" de l'arrestation de deux hommes, a déclaré à l'AFP Ernst Koelman, un porte-parole du parquet. Il s'est borné à confirmer que les interpellations avaient eu lieu lundi.

"Une enquête est en cours et nous ne pouvons rien dire d'autre tant que cela se poursuivra", a ajouté le porte-parole, qui "espère pouvoir dire quelque chose plus tard".

Les deux hommes ont été arrêtés "à la demande des Etats-Unis", a indiqué de son côté à l'AFP Antoinette Spaans, une porte-parole de l'aéroport. Le porte-parole du parquet n'a pas voulu confirmer cette information.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires