Deux Belges décèdent dans le crash d'un avion de tourisme en France

06/08/14 à 17:40 - Mise à jour à 17:40

Source: Le Vif

Deux Belges ont perdu la vie, mercredi midi, dans l'accident d'un avion de tourisme à Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, près de Meaux, en Seine-et-Marne (France).

Deux Belges décèdent dans le crash d'un avion de tourisme en France

© AFP

Deux Belges ont perdu la vie, mercredi vers 12h30, dans le crash d'un avion monomoteur à hélice, de marque TBM 700, survenu dans un champ de la commune de Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, près de Meaux (Seine-et-Marne). L'appareil effectuait un vol depuis Mandelieu (Alpes-Maritimes) vers Wevelgem. Trois mineurs d'âge belges ont également été blessés lors de l'accident, dont un grièvement, ont indiqué les Affaires étrangères belges.

Dans le quartier, bouclé et sécurisé mercredi en milieu d'après-midi, l'avion n'était pas visible, et un important dispositif de secours et d'enquêteurs s'affairait près du champ entouré d'arbres où s'est écrasé l'appareil, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les deux personnes, qui ont péri, étaient assises à l'avant de l'appareil, immatriculé aux Etats-Unis, selon la préfecture de Seine-et-Marne.

"Deux des blessés ont été héliportés vers des hôpitaux parisiens, le troisième a été acheminé à l'hôpital par voie routière. Nous n'avons pas encore l'identification complète des victimes mais parmi les décédés figure un homme né en 1951 et chez les blessés un jeune garçon né en 1998", a déclaré André Ribes, le procureur adjoint de Meaux qui s'est rendu sur le lieu de l'accident.

L'enquête concernant le crash a été confiée au groupement de gendarmerie de Seine-et-Marne, ainsi qu'à la gendarmerie des transports aériens, a ajouté la préfecture. Les circonstances de l'accident ne sont pas encore connues.

Témoignages

"On allait partir déjeuner et j'ai entendu le bruit d'un avion qui met son moteur à fond. J'ai ensuite vu l'appareil perdre de l'altitude et partir en vrille", a raconté un témoin à l'AFP.

"Il volait à dix mètres au-dessus des maisons. L'avion était comme fou, il tournait sur lui", a raconté un autre témoin, qui a assisté à la scène depuis un pavillon situé à proximité de l'accident. Selon lui, l'appareil a évité "une première maison, puis une seconde" avant de tomber. "J'ai eu très peur. Ce qui est étrange c'est qu'il n'y a pas eu de fumée, il est tombé à plat."

L'ambassade de Belgique à Paris est en contact étroit avec les autorités françaises. Les Affaires étrangères belges sont mobilisées pour apporter une assistance aux familles des victimes.

"Le TBM 700 est un avion d'affaires certifié"

L'avion d'affaires en question, un TBM 700, est "loin d'être un cercueil volant", estime Luc Blendeman, responsable des enquêtes de la Air Accident Investigation Unit (AAIU) en Belgique. D'après lui, les accidents impliquant ce type d'avion, produit du constructeur français Daher-Socata, sont rares. Monomoteur à hélice, le TBM 700 n'est pas destiné à effectuer des opérations commerciales. Il est toutefois pourvu d'une turbine qui lui permet d'atteindre une vitesse comparable à celle des jets privés.

"Le TBM 700 est un avion certifié. Il est généralement utilisé pour du petit transport VIP ou comme avion privé", explique Luc Blendeman.

A mi-chemin entre l'avion de tourisme et l'avion de ligne, "il est assez puissant et peut accueillir six personnes à bord, pilote compris. Il doit valoir au moins 3 millions d'euros", précise Antoine Delvaux, flight dispatcher auprès de la Belgian Flight School de Gosselies.

En savoir plus sur:

Nos partenaires