Des sondages "secrets" ont encouragé Poutine à rattacher la Crimée à la Russie

10/04/14 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Le Vif

Le président russe Vladimir Poutine a indiqué jeudi avoir décidé de rattacher la Crimée après que des sondages effectués dans le secret ont révélé que la population de la péninsule ukrainienne soutiendrait en majorité cette idée.

Des sondages "secrets" ont encouragé Poutine à rattacher la Crimée à la Russie

© Reuters

"J'ai pris cette décision de manière définitive une fois que l'opinion de la population est devenue évidente", a dit le chef de l'État russe.
"Nous n'avions pas prévu une telle tournure des évènements.

Franchement, on pouvait effectivement imaginer que la population pensait ainsi, mais nous n'en étions pas sûrs. Dès les premiers sondages, qui - je dois vous le dire franchement - ont été effectués dans le secret, les chiffres ont été assez proches de la réalité", a indiqué Vladimir Poutine, sans préciser la date et la manière dont ils ont été effectués.

"Le premier sondage a montré que près de 80% de la population de la Crimée soutenait un rattachement à la Russie, et encore plus à Sébastopol", ville portuaire de la mer Noire où est basée la Flotte russe, a-t-il expliqué.

Lors du référendum du 16 mars dans cette péninsule du sud de l'Ukraine, "les chiffres sont montés jusqu'à 97%", a-t-il poursuivi. "C'est un résultat extraordinaire", a conclu le président russe.

Après le référendum, organisé en moins de deux semaines en Crimée, Moscou a effectué un rattachement éclair de ce territoire à la Fédération de Russie.

Selon Moscou, le rattachement de la péninsule russophone qui faisait partie de la Fédération de Russie jusqu'en 1953, repose sur le principe de la volonté des peuples à disposer d'eux-mêmes, les habitants de la Crimée s'étant prononcés massivement en faveur de Moscou, selon les chiffres officiels, au cours de ce référendum que les Occidentaux considèrent illégal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires