Des milliers de combattants chiites paradent dans Bagdad

21/06/14 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Le Vif

Des milliers de combattants loyaux au puissant dirigeant chiite Moqtada al-Sadr ont paradé en armes samedi dans les rues de Sadr city, un quartier majoritairement chiite du nord de Bagdad, jurant de combattre l'offensive lancée par des insurgés sunnites.

Des milliers de combattants chiites paradent dans Bagdad

© Reuters

Cette démonstration de force intervient alors que des insurgés, menés par les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), se sont emparés en une dizaine de jours de larges pans du nord et l'est de l'Irak. Après la débandade des premiers jours, les forces armées tentent désormais d'enrayer leur avancée. Elles ont déjà reçu l'appui de combattants chiites, et des milliers de citoyens se sont portés volontaires pour prendre les armes contre les insurgés, répondant ayant répondu à l'appel du gouvernement et du grand ayatollah Ali Al-Sistani, plus haute autorité religieuse chiite d'Irak.

Dans les rues de Sadr City, à l'appel de Moqtada al-Sadr, des volontaires ont orchestré une véritable démonstration de force. Après un défilé de camions camouflés avec de la boue et équipés de lance-roquettes, les combattants ont suivi, vêtus de tenues de camouflage et pour certains de noir, marchant en rang, kalachnikovs, fusils d'assauts et lances-roquettes à la main. Certains ont paradé aux cris de "Mahdi", le nom du 12e prophète pour les chiites, mais aussi le nom de l'armée de Moqtada al-Sadr, officiellement dissoute en 2008. Des gardes surveillaient la parade, la plupart armés de fusils d'assaut.

Certains combattants en tête des pelotons arboraient des drapeaux irakiens, tandis que d'autres portaient des pancartes où l'on pouvait lire "Nous nous sacrifions pour toi, ô Irak", "Non, non, au terrorisme" et "Non, non à l'Amérique". Des combattants interrogés par l'AFP ont assuré qu'ils n'étaient hostiles à aucune communauté religieuse et que leur volonté était de défendre le pays.

Des parades similaires ont été organisées dans plusieurs villes du sud irakien, dont Bassora, Najat et Kout.

Moqtada al-Sadr a récemment appelé à la formation d'une nouvelle force, les Saraya al-Salam (brigades de la paix, en arabe), chargées de défendre les sites religieux en Irak et qui devraient inclure des membres de son Armée du Mahdi.

Nos partenaires