Des militants pro-palestiniens en force à l'aéroport de Tel-Aviv

07/07/11 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Source: Le Vif

Des militants pro-palestiniens envisagent d'atterrir demain à Tel-Aviv. Il s'agit d'une autre action visant à dénoncer le blocus israélien sur Gaza. La pression symbolique sur Israël s'intensifie.

Des militants pro-palestiniens en force à l'aéroport de Tel-Aviv

© Epa

La flottille internationale se voit empêchée de quitter les ports grecs à destination de Gaza depuis une semaine. En début de semaine, un bateau français avait réussi le "forcing" et se dirigeait vers Gaza. Mais il vient juste d'être arrêté en Crète. D'autres militants ont eux décidé, à défaut d'emprunter une voie maritime bouchée, d'opter pour la voie aérienne. Cela afin de forcer le blocus israélien de la bande de Gaza.

La police israélienne de l'aéroport de Tel-Aviv est en état d'alerte en prévision de cette arrivée. Qualifiés de "hooligans" par le ministre israélien de la Sécurité Publique, les militants de l'opération nommée "Bienvenue en Palestine" regroupent 500 participants, dont 60 Belges. Ils prévoient de se rendre dans les territoires palestiniens dont l'Etat d'Israël contrôle tous les accès.

Un coup médiatique et symbolique

Les actions symboliques de militants pro-palestiniens augmentent ces derniers temps. L'arrivée des militants représentera un coup médiatique considérable pour la cause palestinienne. Par cette action, les militants tenteront de sensibiliser l'opinion publique aux questions palestiniennes. Et attirer l'attention sur la politique israélienne n'autorisant pas l'accès à la Palestine.

Mais les militants ne parviendront sans doute pas à forcer le blocus. Et ils en sont conscients. Israël contrôle fortement les arrivées "sensibles" au sein de son aéroport. Interrogatoires sans fin, contrôles fouillés de l'identité des passagers et de leur potentielle "sympathie" pour la cause palestinienne, les contrôles israéliens veillent à empêcher tout activiste pro-palestinien de rentrer sur le territoire.

L'expulsion est donc plus que probable. Israël ayant déjà fait savoir que les militants seront expulsés dès leur arrivée à Tel-Aviv. Jan Dreezen, de l'association Solidarité pour la Palestine, fera partie des passagers qui atterriront demain. Il compte résister à l'expulsion :"Nous ne les laisserons pas nous renvoyer. Nous résisterons de toutes les manières pacifiques possibles".

La police israélienne de l'aéroport ne devrait pas recourir à la force. Le porte-parole de la police a affirmé que les policiers déployés "ont reçu pour consigne d'agir avec fermeté et retenue en arrêtant sur le champ tout fauteur de trouble". Consigne plutôt contradictoire. Même s'il tente de rassurer en signalant que l'"aéroport n'est pas un champ de bataille".

Ces actions permettent de mettre une certaine pression symbolique sur Israël. Ce qui sera déjà une victoire pour les militants, même s'ils se voient expulsés demain.

Le vif.be avec Belga

Nos partenaires