Des migrants débordent la police à Röszke et pénètrent en Hongrie

16/09/15 à 20:49 - Mise à jour à 20:48

Source: Belga

Des dizaines de migrants ont réussi, à l'issue de plus d'une heure d'échauffourées mercredi en début de soirée, à déborder les forces antiémeutes hongroises et à pénétrer en territoire hongrois depuis la Serbie, au passage frontalier de Röszke, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Des migrants débordent la police à Röszke et pénètrent en Hongrie

© AFP

Les migrants ont réussi à arracher le grillage mis en travers des deux voies d'accès vers la Hongrie, puis ont avancé, prêts à en découdre avec les forces antiémeutes hongroises qui ont reculé d'une cinquantaine de mètres et ripostait par des jets de grenades lacrymogènes.

Les migrants ne cherchent apparemment pas à en profiter pour s'évanouir dans la nature en Hongrie mais semblent juste vouloir régler leurs comptes avec les forces de l'ordre hongroises.

Renforts policiers et militaires à la frontière

Trois véhicules militaires armés sont arrivés mercredi à la frontière avec la Serbie où des heurts se sont produits entre des migrants et les forces de l'ordre hongroises, selon un photographe de l'AFP.

Les véhicules de type Humvee stationnaient à environ 100-200 mètres de la frontière, près du point de passage de Röszke où des dizaines de migrants ont pénétré de force sur le territoire hongrois à l'issue de plus d'une heure d'échauffourées.

Le calme était revenu sur place, selon des journalistes de l'AFP. La police hongroise a indiqué avoir désormais "la situation sous contrôle".

Budapest a par ailleurs fait état de 14 policiers blessés lors de ces heurts, corrigeant le chiffre de 20 blessés annoncé précédemment. Le gouvernement serbe a officiellement protesté mercredi contre l'usage par la Hongrie de "gaz lacrymogènes sur son territoire" contre des migrants et a annoncé l'envoi de renforts policiers à leur frontière commune.

"J'ai décidé d'envoyer des renforts policiers" au point de passage frontalier de Horgos pour éviter de nouvelles échauffourées entre migrants et la police hongroise, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Nebojsa Stefanovic.

En savoir plus sur:

Nos partenaires