Des messages d'Al-Qaïda interceptés, les Etats-Unis en état d'alerte

05/08/13 à 06:25 - Mise à jour à 06:25

Source: Le Vif

L'inhabituelle décision prise par Washington de fermer une vingtaine de représentations diplomatiques a été motivée par l'interception de messages émanant de responsables haut placés d'Al-Qaïda, ont déclaré dimanche des responsables et élus américains.

Des messages d'Al-Qaïda interceptés, les Etats-Unis en état d'alerte

© REUTERS

Les Etats-Unis sont en état d'alerte, a souligné Michael McCaul, président de la Commission de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants, évoquant "une des menaces les plus crédibles et les plus précises que j'ai vues depuis le 11 septembre". Un attentat semble "imminent", a-t-il jugé sur CBS.

"Il y a un flot significatif évoquant des menaces et c'est à cela que nous réagissons", a expliqué sur ABC le général Martin Dempsey, le chef d'état-major américain. Les menaces d'attentats d'Al-Qaïda visent l'ensemble des intérêts occidentaux, a-t-il prévenu, ajoutant qu'elles étaient "plus spécifiques" que ce qu'il avait pu y avoir jusqu'à présent.

La cible exacte n'est pas connue, mais "l'intention est claire. L'idée est d'attaquer les intérêts occidentaux, pas seulement américains", a-t-il déclaré dans l'émission "This Week".

Les Etats-Unis ont fermé dimanche au moins 25 ambassades et consulats au Moyen-Orient et en Asie, notamment imités au Yémen par la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Les "éléments d'Al-Qaïda sont en place", a ajouté le représentant Dutch Ruppersberg, membre de la Commission sur le renseignement de la Chambre. Les Etats-Unis le savent "parce que nous avons reçu des informations sur le fait que des membres haut placés d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique évoquent un attentat majeur".

La fermeture d'ambassades prolongée par mesure de sécurité

Les Etats-Unis ont annoncé dimanche la prolongation jusqu'au 10 août de la fermeture de certaines de leurs ambassades et consulats au Moyen-Orient et en Afrique, par mesure de sécurité après des menaces crédibles d'attentats par Al-Qaïda.

Le Département d'Etat a également indiqué qu'un petit nombre de missions diplomatiques supplémentaires seraient fermées alors que d'autres seraient rouvertes lundi.

"Il ne s'agit pas d'une indication concernant une série de nouvelles menaces, mais plutôt d'une indication de notre engagement à faire preuve de prudence et à prendre les mesures appropriées pour protéger notre personnel, y compris les employés locaux et les visiteurs dans nos missions", a déclaré la porte-parole du Département d'Etat Jen Psaki dans un communiqué.

Le texte a précisé que les représentations diplomatiques à Abou Dhabi, à Amman, au Caire, à Riyad, Dhahran, Jeddah, Doha, Dubaï, au Koweït, à Manama, à Mascate, Sanaa, Tripoli, Antananarivo, Bujumbura, Djibouti, Khartoum, Kigali et Port Louis seraient fermées de lundi à samedi la semaine prochaine.

Parmi celles qui seraient rouvertes pour la gestion des affaires courantes dimanche figurent Dacca, Alger, Nouakchott, Kaboul, Herat, Mazar-e-Sharif, Bagdad, Bassorah et Erbil, toujours selon le communiqué.

La Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France ont, de leur côté, annoncé qu'elles fermeraient leurs ambassades à Sanaa, la capitale du Yémen dimanche et lundi après l'alerte lancée par Washington de possibles attentats dans le monde.

En savoir plus sur:

Nos partenaires