Des centaines de migrants stoppés par l'armée après être entrés en Macédoine

14/03/16 à 17:54 - Mise à jour à 17:59

Source: Afp

Des centaines de migrants venus du camp d'Idomeni en Grèce ont été stoppés par l'armée macédonienne après être parvenus à entrer dans le pays par une route alternative, lundi après-midi, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des centaines de migrants stoppés par l'armée après être entrés en Macédoine

À la frontière gréco-macédonienne. © AFP/Daniel Mihailescu

Par ailleurs, une vingtaine de journalistes qui avaient suivi cette marche partie à la mi-journée d'Idomeni, et qui continuait vers 16h00 GMT, ont été conduits à un poste de police à Gevgelija par la police macédonienne, a ajouté ce reporter, qui fait partie des personnes interpellées.

En passant par les champs et en traversant une rivière, un peu à l'ouest d'Idomeni, les migrants ont réussi à aller jusqu'au bout de la barrière de barbelés érigée par la Macédoine, qui n'a plus laissé passer de migrants à Idomeni depuis lundi dernier, et à parvenir sur le territoire du village de Moin.

Mais l'armée les a encerclés et fait asseoir, dans le but manifestement d'organiser leur retour en Grèce, tout en interpellant les journalistes présents, ainsi que des activistes qui avaient accompagné cette marche.

Selon d'autres journalistes de l'AFP, plusieurs autres centaines de migrants marchaient toujours vers Moin en début de soirée.

Il n'était pas possible de déterminer si certains avaient pu échapper aux forces de l'ordre macédoniennes.

C'est la première fois qu'un mouvement d'une telle ampleur a lieu depuis que le poste frontière d'Idomeni a été fermé, lundi dernier. Le 29 février, quelque 300 manifestants qui essayaient d'y forcer le passage avaient été visés par des gaz lacrymogènes lancés par les forces de l'ordre macédoniennes.

Il y a actuellement au moins 12.000 migrants entassés à Idomeni dans des conditions épouvantables.

En savoir plus sur:

Nos partenaires