Des archéologues allemands vandalisent la pyramide de Khéops pour prouver leur théorie

03/12/13 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Le Vif

Les autorités égyptiennes sont en effervescence. Deux étudiants allemands ont gratté le cartouche rouge contenant le nom d'un pharaon afin de "prouver" que les grandes pyramides étaient vieilles de 20 000 ans.

Des archéologues allemands vandalisent la pyramide de Khéops pour prouver leur théorie

© Thinkstock

Comme le rapporte le site News.com, deux chercheurs de l'Université de Dresde auraient mené une expédition non-autorisée dans la célèbre pyramide de Gizeh dans le but de prouver que la pyramide qui abrite le tombeau du pharaon Khéops - n'a pas 4500 ans, mais... 20.000 ans.

Les deux amateurs ont "gratté" le cartouche rouge contenant le nom du pharaon, puis ils ont transporté les échantillons pour les faire analyser dans leur pays. Depuis, les deux Allemands affirment que les fragments expertisés confirment leur théorie et que les pyramides de Gizeh sont bien plus anciennes que le règne de Khéops. Cette méthode a été vivement condamnée par les experts et les autorités égyptiennes. "C'est totalement faux et absurde", a déclaré Ahmed Saeed, professeur de civilisation ancienne de l'Université du Caire. Leurs travaux ont ainsi été invalidés fin novembre, mais au-delà de leur thèse, les deux archéologues sont accusés d'avoir enfreint la loi égyptienne et la convention de l'Unesco en s'introduisant dans la pyramide et en ramenant des échantillons sans autorisation.

Après cette atteinte à l'une des 7 merveilles du monde, le ministère de la Culture et le Conseil des Antiquités égyptiennes ont interdit toute coopération avec l'université de Dresde qui soutenait les deux chercheurs, ainsi qu'avec le laboratoire où les échantillons volés ont été analysés. Les noms des apprentis archéologues ont été ajoutés à la liste de surveillance des aéroports. S'ils retournent en Egypte, ils seront arrêtés.

Nos partenaires