Des Américains, des Marocains et des Britanniques parmi les victimes du crash de l'Airbus A320

25/03/15 à 18:39 - Mise à jour à 18:39

Source: Belga

Un jeune couple marocain, marié depuis à peine trois jours, figure parmi les 150 victimes du crash de l'Airbus A320 dans les Alpes françaises, a confirmé mercredi à l'AFP un membre de la famille. Washington a par ailleurs confirmé que deux Américains avaient également péri dans l'accident. Au moins trois Britanniques, dont un bébé, se trouvaient à bord de l'avion, a pour sa part annoncé le ministère britannique des Affaires étrangères.

Des Américains, des Marocains et des Britanniques parmi les victimes du crash de l'Airbus A320

© REUTERS

"Mohamed Ettahrioui (24 ans) et sa femme Asmaa Ouahoud El Allaoui (23 ans) sont décédés" dans l'accident de l'Airbus A320 survenu mardi, a confirmé à l'AFP un cousin du jeune homme mort dans le crash, Abdelhalim Al-Boujoufi. "Ils venaient de se marier samedi dernier à Barcelone en compagnie de leur famille". Une source diplomatique marocaine a confirmé à son tour à l'agence marocaine MAP qu'"un Marocain et son épouse figurent parmi les victimes". Les deux victimes avaient pris le vol de la compagnie Germanwings effectuant la liaison Barcelone-Düsseldorf "pour emménager dans la région de Düsseldorf et vivre leur nouvelle vie de jeunes mariés", a précisé le consul du Maroc à Barcelone, Yassine Fares, cité par le site d'information marocain Medias24.

Washington a également confirmé la mort de deux Américains dans le crash. "Pour l'heure, nous pouvons confirmer la mort de deux citoyens américains. Nous sommes en contact avec leur famille et nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles des 150 passagers", a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine Jennifer Psaki.

"Nous continuons à vérifier qu'il n'y ait pas d'autres Américains à bord de l'avion", a-t-elle ajouté, précisant ne pas révéler l'identité des deux victimes par respect pour les familles.

Parmi les trois victimes britanniques identifiées se trouve Julian Pracz-Bandres, âgé de sept mois, qui voyageait avec sa mère, Marina Bandres Lopez-Belio, une Espagnole qui vivait à Manchester depuis sept ans. Le ministère britannique des Affaires étrangères a également dévoilé le nom des deux autres Britanniques tués : Paul Andrew Bramley, un étudiant de 28 ans, et Martyn Matthews, un cadre de 50 ans. "Nous ne pouvons pas écarter la possibilité qu'il y ait d'autres victimes britanniques", a indiqué le ministre des Affaires étrangères Philip Hammond.

En savoir plus sur:

Nos partenaires