Déportation des Juifs, la SNCF a exprimé sa "peine" et son "regret"

12/11/10 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Le Vif

Menacée d'être écartée d'un appel d'offres en Floride, la SNCF a exprimé sa "profonde peine et son regret" pour son rôle dans la déportation des Juifs, affirme Le Monde dans son édition datée de vendredi.

Déportation des Juifs, la SNCF a exprimé sa "peine" et son "regret"

© Belga

Dans une déclaration remise, selon Le Monde, à des élus de l'Etat de Floride et des associations juives, le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a fait part du "souhait de la SNCF d'exprimer sa profonde peine et son regret pour les conséquences de ses actes" réalisés sous la contrainte "de la réquisition". Une porte-parole de la SNCF n'a pas souhaité faire de commentaires.

M. Pepy était en Floride pour présenter le projet de la compagnie sur un projet de train à grande vitesse de 130 kilomètres entre Tampa et Orlando.

La compagnie pourrait être écartée de l'appel d'offres, un élu démocrate s'opposant à sa participation en raison de son rôle dans la déportation des Juifs.

Ce représentant, Ron Klein, auteur d'un projet de la loi empêchant de concourir les entreprises qui n'auraient pas fait toute la lumière sur leur responsabilité dans cette tragédie, avait invité le patron de la SNCF début octobre à participer à une réunion publique sur le sujet en Floride.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires