Démantèlement d'un réseau pédophile international sur Internet

15/12/10 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Le Vif

Vingt personnes ont été inculpées aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande mais aussi en Belgique après le démantèlement d'un réseau pédopornographique sur internet.

Démantèlement d'un réseau pédophile international sur Internet

© Thinkstock

"Lost Boy" (garçon perdu) est le nom du forum qui était utilisé par une trentaine de membres qui échangeaient des "images et vidéos de pornographie enfantine montrant de jeunes garçons dans des situations sexuellement explicites", parfois réalisées par les membres du réseau, selon les autorités américaines.

Les membres accédaient à des images pornographiques de centaines de garçons persécutés à des fins sexuelles, selon les autorités.

Le forum a été fermé il y a deux ans mais l'enquête a continué et les autorités ont retrouvé la trace d'individus qui ont abusé d'enfants, ont fabriqué leur propre pornographie infantile et l'ont diffusée sur internet. Ces personnes avaient aussi mis eu point un manuel pour attirer les enfants.

Pour démanteler ce réseau, le FBI a coopéré avec Eurojust , une organisation européenne de coopération judiciaire dont le siège est à La Haye.

Les inculpés Parmi les inculpés, figurent un Belge de 34 ans, Grégoire Byvoet, un Français de 50 ans, Raymond Ruelle, ainsi que Sven-Gregor Meyer, 46 ans, qui vit en Allemagne, et Robin Lopez, 29 ans, en Nouvelle-Zélande. Les seize autres inculpés vivent aux Etats-Unis.

Cinq des suspects ont déjà plaidé coupable aux Etats-Unis pour production de pornographie infantile et exploitation d'enfant.

Huit suspects qui n'ont pas plaidé coupable vont être jugés en avril 2011 aux Etats-Unis et sont passibles de vingt ans de prison.

Le volet belge traité à Huy Le volet belge du dossier judiciaire a été transmis "il y a quelques mois" à Huy par le parquet fédéral, selon le parquet de Huy. Le parquet s'est cependant refusé à confirmer l'identité de l'inculpé, arguant de la présomption d'innocence.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires