Demandes d'asile en Europe : multiplication des doublons

03/08/10 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Le Vif

La mise en oeuvre du droit d'asile dans les pays de l'Union européenne se complique à cause des dépôts de demandes dans plusieurs pays, des doublons et de la mauvaise gestion. Au bout du compte, cela conduit à écarter près des trois quarts des postulants, révèlent les organes statistiques européens.

Demandes d'asile en Europe : multiplication des doublons

© Thinkstock

Une augmentation de 8% des demandes d'asiles a été enregistrée en 2009 par Eurodac, la base de données biométriques de l'UE créée en 2003, souligne le rapport annuel de l'organisation présenté mardi à Bruxelles. Au total 236.936 demandes ont été enregistrées en 2009.

Or plus de 23%, c'est-à-dire pour 55.226 dossiers, des empreintes digitales à contrôler avaient déjà été enregistrées, soit parce que le demandeur avait déjà introduit une requête dans le même pays ou dans un autre pays de l'UE, soit parce que ses empreintes avaient été relevées deux fois.

Le premier constat tiré de ce rapport est que "la pratique de la multiplication des demandes d'asile est bien présente et en hausse constante depuis 2007", a souligné Michele Cercone, porte-parole de Cecilia Malmström, commissaire en charge des Affaires intérieures et de la Sécurité.

85% des arrivées se font dans les aéroports et les demandeurs sont titulaires d'un visa de tourisme, précise la Commission. Les débarquements par mer, très spectaculaires, ne représentent que 10% à 15% des arrivées dans l'UE. Et tous les migrants ne sont pas des demandeurs d'asile.

Les Etats ont rendu 229.500 décisions sur des demandes d'asile en 2009, et 73%, soit 166.900, ont été déboutées, indique Eurostat, l'office statistique de l'UE.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires