Demande une enquête internationale sur le crash de l'avion en Ukraine

18/07/14 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Le Vif

Le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé vendredi une "enquête internationale complète, minutieuse et indépendante" sur l'avion malaisien qui s'est écrasé en Ukraine jeudi.

Demande une enquête internationale sur le crash de l'avion en Ukraine

© Belga Image

Les 15 pays membres du Conseil, dans une déclaration unanime, ont aussi "souligné la nécessité pour toutes les parties d'accorder un accès immédiat à l'endroit du crash pour les enquêteurs afin de déterminer les raisons de cet incident". Le Conseil demande que l'enquête se déroule "selon les règles de l'aviation civile internationale et en vue de faire rendre des comptes de manière appropriée" aux responsables.

Le Conseil adresse ses "plus sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu'aux peuples et aux gouvernements de tous ceux qui ont été tués". Les ambassadeurs des pays membres ont aussi observé une minute de silence en hommage aux victimes, au début d'une réunion d'urgence du Conseil.

Confusion concernant la localisation des boîtes noires Les autorités ukrainiennes et les leaders rebelles disent ne pas savoir où se trouvent les boîtes noires de l'avion qui s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine, rapportent les médias russes et ukrainiens vendredi.

Le ministère ukrainien des Situations d'urgence a annoncé vendredi que les boîtes noires de l'avion avaient été trouvées par des collaborateurs mais que leur localisation actuelle n'était pas déterminée. Un peu plus tôt dans la journée, les séparatistes avaient également déclaré avoir retrouvé les boîtes noires, mais l'auto-proclamé "Premier ministre de la République populaire de Donetsk" a démenti l'information vendredi après-midi.

La Russie a pour sa part annoncé que le décryptage des boîtes n'aurait pas lieu sur son territoire, comme l'avaient prétendu les insurgés jeudi. Si le pays ne veut pas prendre en charge cette mission, c'est pour ne pas nuire aux pourparlers internationaux relatifs à l'enquête, a déclaré le ministre russe Serguei Lavrov vendredi sur la chaîne de télévision Russia-24.

En savoir plus sur:

Nos partenaires