Décès de Mandela: les hommages du monde entier

06/12/13 à 07:10 - Mise à jour à 07:10

Source: Le Vif

La mort jeudi de Nelson Mandela, premier président noir d'Afrique du Sud et icône de la lutte contre l'injustice, a suscité une vague immédiate d'émotion à travers le monde et un afflux d'hommages sans précédent, à la hauteur de cette personnalité hors du commun.

Décès de Mandela: les hommages du monde entier

© REUTERS

Aucun chef d'Etat, résistant politique, prix Nobel ou prisonnier de conscience n'avait encore provoqué, à sa mort, un tel déferlement de marques d'émotion et de respect provenant des quatre coins de la planète.

Les leaders politiques, qui se presseront bientôt aux funérailles de l'ancien président décédé à 95 ans, ont rendu un hommage unanime à "Madiba" (le nom de clan de Mandela), insistant sur les qualités humaines de celui qui, après 27 ans passées dans les geôles de l'apartheid, en était ressorti sans rancune.

Dalaï Lama: "un ami cher"

Le Dalaï Lama a déclaré vendredi avoir perdu avec Nelson Mandela "un ami cher" et a salué "un homme de courage, de principes et à l'intégrité incontestable", dans un courrier adressé à sa famille. Le chef spirituel tibétain en exil a estimé que "le meilleur hommage que nous pouvons lui rendre est de faire tout ce que nous pouvons pour contribuer au respect de l'unité de l'humanité et travailler à la paix et à la réconciliation comme il l'a fait", dans cette lettre publiée sur son site internet.

Aung San Suu Kyi: "Il nous a fait comprendre que nous pouvons changer le monde"

La chef de l'opposition birmane et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a rendu hommage vendredi à "un être humain remarquable" qui "nous a fait comprendre que nous pouvons changer le monde".

"Je voudrais exprimer ma peine profonde après la mort d'un homme qui s'est battu pour les droits de l'Homme et l'égalité dans ce monde", a-t-elle déclaré. "Il nous a fait comprendre à tous que personne ne devrait être pénalisé pour la couleur de sa peau, pour les circonstances dans lesquelles il est né", a ajouté celle qui, comme Mandela, a été privée durant des années de liberté, pour son combat contre l'ancienne junte birmane dissoute en 2011.

"Il nous a également fait comprendre que nous pouvons changer le monde. Nous pouvons changer le monde en changeant les comportements, en changeant les perceptions. Pour cette raison, je voudrais rendre hommage à un être humain remarquable qui a élevé le sens moral de l'humanité".

De Klerk: "son exemple lui survivra" Pour avoir épargné à son peuple une guerre civile raciale qui, au début des années 1990, paraissait difficilement évitable, Nelson Mandela avait obtenu en 1993 le prix Nobel de la paix, partagé avec le dernier président de l'apartheid, Frederik De Klerk. Ce dernier, qui l'avait fait sortir de prison en 1990, a estimé que "le courage, le charme et l'engagement de Nelson Mandela envers la réconciliation et la Constitution, ont été une source d'inspiration non seulement pour les Sud-Africains, mais pour le monde entier." "Je crois que son exemple lui survivra", a-t-il ajouté.

Desmond Tutu: "un unificateur" "Au cours de 24 années (depuis sa libération, ndlr) Madiba nous a appris comment vivre ensemble et croire en nous-mêmes et en chacun. Il a été un unificateur à partir du moment où il est sorti de prison" en février 1990, a salué Desmond Tutu, dans un message écrit communiqué aux médias.

Obama: "un homme courageux, profondément bon" Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis, a rendu un hommage appuyé à Nelson Mandela, premier président noir de l'Afrique du Sud, saluant un homme "courageux, profondément bon". "Grâce à sa farouche dignité et à sa volonté inébranlable de sacrifier sa propre liberté pour la liberté des autres, il a transformé l'Afrique du Sud et nous a tous émus", a déclaré M. Obama depuis la Maison Blanche. "Il a fait plus que ce que l'on peut attendre d'un homme", a ajouté M. Obama qui n'avait rencontré l'ancien président sud-africain qu'une seule fois, brièvement, en 2005.

"Aujourd'hui, il est parti, et nous avons perdu l'un des hommes les plus influents, les plus courageux, et l'un des êtres humains les plus profondément bons(...) sur cette Terre", a-t-il poursuivi. "Il ne nous appartient plus, il appartient à l'éternité."

Plusieurs des prédécesseurs de M. Obama à La Maison Blanche ont également salué l'icône de la lutte anti-apartheid.

Clinton: "un monde meilleur à cause de la vie que Madiba a vécue" Bill Clinton a salué jeudi soir en Nelson Mandela le "champion de la dignité humaine et de la liberté". "L'histoire se souviendra de Mandela comme d'un champion pour la dignité humaine et la liberté, pour la paix et la réconciliation", a-t-il déclaré, ajoutant: "Nous vivons tous dans un monde meilleur à cause de la vie que Madiba a vécue".

"Sa passion pour la liberté et la justice ont créé un nouvel espoir pour des générations de peuples opprimés à travers le monde", a souligné Jimmy Carter.

George W. Bush a salué "l'une des grandes voix de notre temps pour la liberté et l'égalité".

"C'était un homme d'un courage moral extraordinaire qui a changé le cours de l'histoire dans son pays", a de son côté réagi George H. Bush, père de George W. Bush.

ONU: "des qualités morales et politiques exceptionnelles" Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont eux exprimé "leur profonde admiration pour les qualités morales et politiques exceptionnelles" de Nelson Mandela, qui "restera à tout jamais dans les mémoires comme une personne qui a sacrifié une grande partie de sa vie (...) pour que des millions d'autres puissent avoir un avenir meilleur".

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a évoqué le prix Nobel de la paix 1993 comme "une source d'inspiration" pour le monde. "Nous devons nous inspirer de sa sagesse, de sa détermination et de son engagement pour nous efforcer de rendre le monde meilleur", a-t-il déclaré à la presse au siège de l'ONU. "Beaucoup dans le monde ont été grandement influencés par sa lutte pour la dignité humaine, l'égalité et la liberté", a-t-il ajouté. "Il a eu une influence très personnelle sur nos vies".

Van Rompuy: "une des plus grandes figures politiques de notre temps" En Europe, le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy a qualifié Nelson Mandela de "l'une des plus grandes figures politiques de notre temps". "Honorons sa mémoire par un engagement collectif pour la démocratie", a-t-il encore dit.

"Mandela a changé le cours de l'histoire pour son peuple, son pays, le continent et le monde", a commenté le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Hollande: "son message ne disparaîtra pas" Le président de la République française François Hollande a rendu hommage jeudi soir à Nelson Mandela voyant en lui "un résistant exceptionnel", "un combattant magnifique", selon un communiqué de l'Elysée. Nelson Mandela a été "l'incarnation de la Nation sud-africaine, le ciment de son unité et la fierté de toute l'Afrique", a-t-il déclaré. Son message "ne disparaîtra pas, il continuera d'inspirer les combattants de la liberté et de donner confiance aux peuples dans la défense des causes justes et des droits universels", a-t-il ajouté.

Merkel: "pour toujours lié au combat contre l'oppression" La chancelière allemande Angela Merkel a elle estimé que le nom de Mandela restera "pour toujours lié au combat contre l'oppression".

Cameron: "une grande lumière s'est éteinte" Le Premier ministre britannique David Cameron a lui déclaré jeudi qu'"une grande lumière s'est éteinte", ajoutant que le drapeau britannique allait être mis en berne devant son bureau à Downing street.

Blair: "il a rendu le racisme non seulement immoral mais stupide" "C'était un homme qu'il était merveilleux de côtoyer, avec un esprit vif, une jugeote politique extraordinaire et une manière adorable de charmer tout le monde", s'est quant à lui remémoré l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, soulignant que "avec sa dignité, sa grâce et la qualité de son pardon, il a rendu partout le racisme non seulement immoral mais stupide".

Prince William: "une source d'inspiration" Le Prince William a qualifié d'"extrêmement triste et tragique" la mort de Nelson Mandela, juste après avoir assisté à la première à Londres d'un film consacré à la vie de l'ancien président sud-africain. "On vient juste de nous rappeler combien Nelson Mandela était extraordinaire et source d'inspiration, mes prières et mes pensées sont maintenant avec lui et sa famille", a-t-il déclaré, sa femme Catherine à ses côtés, dans un rare message improvisé de la part d'un membre de la famille royale.

Lech Walesa: "un grand homme est mort"

Lech Walesa, chef historique du syndicat polonais Solidarité et Prix Nobel de la paix 1983, a rendu hommage à Nelson Mandela "un grand symbole de la lutte contre l'apartheid et le racisme". "Un grand homme est mort. Avec le pasteur Martin Luther King et l'archevêque Desmond Tutu, il était un grand symbole de la lutte contre l'apartheid et le racisme, en faveur de l'égalité. Tel, il restera dans la mémoire du monde et dans la mienne", a-t-il déclaré.

Abbas: "un combattant pour la liberté"

"Mandela était un chef et un combattant pour la liberté de son peuple et un symbole de la libération du colonialisme et de l'occupation pour tous les peuples aspirant à la liberté ", a déclaré de son côté le président palestinien Mahmoud Abbas.

Goodluck Jonathan: "icône de la vraie démocratie"

Des hommages ont également afflué d'autres pays d'Afrique, et de nations ayant connu la domination coloniale. Le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, a ainsi salué l'un des "plus grands libérateurs" de l'histoire et "une icône de la vraie démocratie".

Chine: "respect et l'affection dans le monde entier"

En Asie, Pékin a salué en Nelson Mandela un "ami fidèle du peuple chinois", qui a su "gagner le respect et l'affection de personnes dans le monde entier".

Pelé: "poursuivons son oeuvre"

En Amérique du Sud, le président vénézuélien Nicolas Maduro a décrété trois jours de deuil national. La légende du football brésilien Pelé a lui pleuré sur Twitter la mort de celui qui "était mon héros, mon ami, mon compagnon dans la lutte en faveur de la cause du peuple et pour la paix dans le monde". "Poursuivons son oeuvre", a-t-il ajouté.

La présidente du Brésil Dilma Rousseff a déploré le décès de l'ancien président sud-africain, dont "l'exemple guidera ceux qui luttent pour la justice sociale et la paix dans le monde".

Blatter: "un des plus grands humanistes de son temps"

Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Joseph Blatter, a exprimé depuis le Brésil, où aura lieu vendredi le tirage au sort du Mondial-2014, son "profond chagrin", à l'annonce du décès de Nelson Mandela, "l'un des plus grands humanistes de son temps".

Nos partenaires