Décès de l'éditeur Maurice Nadeau, fondateur de la revue "La Quinzaine littéraire"

17/06/13 à 21:10 - Mise à jour à 21:10

Source: Le Vif

L'éditeur et écrivain français Maurice Nadeau, qui avait créé la revue La Quinzaine littéraire en 1966 et découvert Beckett, Perec ou Houellebecq, est décédé dimanche chez lui à l'âge de 102 ans, a annoncé lundi son fils Gilles Nadeau.

Décès de l'éditeur Maurice Nadeau, fondateur de la revue "La Quinzaine littéraire"

© Image Globe

Né le 21 mai 1911 à Paris, Maurice Nadeau avait notamment contribué à découvrir et édité des auteurs comme Beckett, Miller, Gombrowicz, Soljenitsyne, Pérec et plus récemment Michel Houellebecq, dont il avait publié "Extension du domaine de la lutte" en 1994.

Mi-mai, Maurice Nadeau, fondateur et directeur de la Quinzaine littéraire, avait encore proposé de créer une société participative pour sauver le journal, confronté à de graves difficultés financières. Et il avait été entendu.

Pupille de la Nation - son père avait été tué à Verdun -, Maurice Nadeau, fait ses études à l'Ecole normale supérieure, puis enseigne de 1936 à 1945, avant de se consacrer à la littérature.

Militant trotskyste, il est engagé à Combat, journal fondé à la Libération, et en sera le directeur littéraire jusqu'en 1951. Il sera également critique littéraire à France-Observateur puis à L'Express jusqu'en 1964.

Il travaille dans l'édition, notamment chez Julliard et Denoël, avant d'ouvrir dans les années 70 sa propre maison où il publie des textes de René Char, Henri Michaux, Raymond Queneau, Nathalie Sarraute, Claude Simon, Roland Barthes ou Yves Bonnefoy.

En 1948, il a publié une anthologie des oeuvres du marquis de Sade et édité, de 1965 à 1969, les oeuvres complètes et la correspondance de Flaubert.

Membre du jury Renaudot de 1945 à 1969, Maurice Nadeau est l'auteur d'une Histoire du surréalisme (1948), d'un livre sur le Roman français depuis la guerre (1964), d'une anthologie de la Poésie française (en collaboration, 1970-72). Il a publié plusieurs ouvrages de souvenirs littéraires dont "Grâce leur soient rendues" (1990), "Serviteur! " et "Une vie en littérature" (2002).

En savoir plus sur:

Nos partenaires