Décès de Fidel Castro : les réactions contrastées de Trump et Obama

26/11/16 à 12:22 - Mise à jour à 17:09

Source: Belga

Certains rendent hommage à une figure historique du XXè siècle, d'autres n'oublient pas les "désillusions" qu'il a suscitées : synthèse des réactions samedi dans le monde au décès de Fidel Castro.

Décès de Fidel Castro : les réactions contrastées de Trump et Obama

© BELGAIMAGE

M. Obama, co-architecte avec le président cubain et frère de Fidel, Raul Castro, du rapprochement historique et du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux anciens ennemis de la Guerre froide, a souligné que son administration avait "travaillé dur" pour tourner la page de plus d'un demi-siècle de "discorde et de profonds désaccords politiques".

Après la mort du "Lider Maximo" à l'âge de 90 ans, "l'Histoire sera comptable et jugera de l'impact énorme de cette figure singulière sur le peuple et le monde qui l'entourent", a souligné le président Obama, qui quittera la Maison Blanche le 20 janvier 2017 après avoir amorcé le 17 décembre 2014 un rapprochement sans précédent entre Washington et La Havane.

Les deux Etats avaient rouvert leurs ambassades à l'été 2015.

"Avec le décès de Fidel Castro, nous tendons la main de l'amitié au peuple cubain", a écrit M. Obama dans communiqué de la Maison Blanche.

Le président des Etats-Unis a reconnu que "durant près de six décennies, la relation entre les Etats-Unis et Cuba avait été marquée par la discorde et de profonds désaccords politiques".

Pour autant, "sous ma présidence, nous avons travaillé dur pour aller de l'avant et bâtir un avenir dans lequel la relation entre nos deux pays ne soit pas définie par nos différences, mais par tout ce que nous partageons en tant que voisins et amis", a souligné le président Obama en saluant le rôle joué par la communauté cubaine exilée depuis plus d'un demi-siècle aux Etats-Unis.

"Le peuple cubain doit savoir qu'il a un ami et partenaire aux Etats-Unis", a conclu le locataire de la Maison Blanche qui avait effectué en mars 2016 une visite historique à Cuba.

-Donald Trump

Le président élu américain Donald Trump a choisi Twitter pour sa première réaction à la mort du père de la Révolution cubaine Fidel Castro, sans évoquer dans un premier temps ses réserves face au réchauffement historique des relations entre Washington et La Havane.

"Fidel Castro est mort! ", a-t-il écrit laconique sur le réseau social, sa plateforme de communication favorite, peu après 8h00 locales en Floride (14h00 GMT), où il passe en famille le week-end prolongé de Thanksgiving.

Il a affirmé plus tard qu'il ferait "tout" pour contribuer à la "liberté" du peuple cubain, mais sans rien dire de la politique d'ouverture de son prédécesseur Barack Obama.

Le milliardaire républicain, qui entrera à la Maison Blanche le 20 janvier, a jugé dans un communiqué que le père de la Révolution cubaine décédé vendredi à l'âge de 90 ans était "un dictateur brutal qui a opprimé son peuple".

- Ban Ki-moon

"Sous l'ancien président Castro, Cuba a fait des avancées dans les domaines de l'éducation, de l'alphabétisation et de la santé", a déclaré à la presse le secrétaire général de l'ONU.

- Vladimir Poutine

"Cet homme d'Etat émérite est à juste titre considéré comme le symbole d'une époque de l'Histoire moderne du monde", a déclaré le président russe.

- Xi Jinping

"Le camarade Castro vivra éternellement", a assuré le président chinois dans un message.

- Le pape François

Le pape a fait savoir dans un télégramme qu'il adressait des "prières au Seigneur pour son repos".

- Narendra M

odi

Il a été "l'une des personnalités les plus iconiques du XXe siècle", a estimé le Premier ministre indien.

- Jean-Claude Juncker

Fidel Castro a été "une des figures historiques du siècle passé" et "le monde a perdu un homme qui était pour beaucoup un héros", a déclaré dans un communiqué le président de la Commission européenne.

- Robert Fico

Pour le Premier ministre slovaque dont le pays préside actuellement l'Union européenne, "Cuba n'a jamais menacé quiconque et ne veut que vivre sa propre vie. Nombreux sont ceux qui à tort ont haï et continuent de haïr Cuba pour son courage".

- Federica Mogherini

Il a été "un homme de détermination et une figure historique", a écrit dans un communiqué la responsable de la diplomatie de l'Union européenne.

- François Hollande

Fidel Castro "avait incarné la révolution cubaine, dans les espoirs qu'elle avait suscités puis dans les désillusions qu'elle avait provoquées", a souligné le président socialiste français, réclamant une levée totale de l'embargo contre Cuba.

- Mariano Rajoy

Il avait "une stature historique", a réagi sur Twitter le chef conservateur du gouvernement espagnol.

- Felipe VI -

"Une figure d'indéniable importance historique", a écrit dans un télégramme le roi d'Espagne VI.

- Justin Trudeau

Les Canadiens "s'associent au peuple de Cuba dans le deuil après la perte d'un leader remarquable", a déclaré dans un communiqué le Premier ministre canadien, qualifiant également Fidel Castro de "leader plus grand que nature".

- Nicolas Maduro

"Tous les révolutionnaires du monde, nous devons poursuivre son héritage et reprendre le flambeau de l'indépendance, du socialisme, de la patrie humaine", a écrit sur Twitter le président socialiste du Venezuela.

- Evo Morales

C'était "un géant de l'Histoire" qui a défendu "la dignité des peuples du monde", s'est enflammé le président bolivien.

- Nkosazana Dlamini Zuma

"Le Commandant Fidel Castro était un vrai révolutionnaire qui a aidé à la libération et au développement socio-économique de l'Afrique et des pays en développement", a commenté sur Twitter la présidente de l'Union Africaine.

- Raila Odinga

C'est "une des plus remarquables personnalités du XXe siècle", s'est exclamé dans un communiqué le chef de l'opposition au Kenya, dont le fils aîné, mort récemment, avait été prénommé Fidel en l'honneur de Castro.

- Charles Michel

"Une page importante de l'histoire politique mondiale se tourne", il s'agit d'"un terme définitif à la Guerre froide qui a tant divisé les populations au siècle dernier", a estimé le Premier ministre belge.

- Alexis Tsipras

"Adieu commandant - Jusqu'à la victoire pour toujours des peuples", a lancé le Premier ministre grec de gauche radicale.

- Mohammad Javad Zarif

C'était "une personnalité unique qui a combattu contre le colonialisme et l'exploitation". Il a été "un modèle des luttes pour l'indépendance des nations opprimées", a jugé le ministre iranien des Affaires étrangères.

- Rodrigo Duterte

Pour le président philippin, Fidel Castro s'est illustré en "se levant contre l'ouest et l'impérialisme".

- Autres réactions

. Pour Mikhaïl Gorbatchev, le dernier président soviétique, "Fidel a résisté et a fortifié son pays au cours du blocus américain le plus dur, quand il y avait une pression monumentale sur lui".

. Pour la légende du football Diego Maradona, "c'est une journée horrible. On m'a annoncé la mort de celui qui était le plus grand, sans aucun doute (...) Je suis terriblement triste, parce qu'il était pour moi comme un second père".

. Pour l'agence de presse officielle du Vietnam communiste, Fidel Castro a été "un grand dirigeant" qui fut "le brillant miroir des mouvements d'indépendance et révolutionnaires des nations d'Amérique latine et du monde".

En savoir plus sur:

Nos partenaires