Daniel Pennac: "Il faut se guérir du désir d'être à la page. On en crève"

29/01/17 à 12:00 - Mise à jour à 12:21

Source: Le Vif/l'express

Benjamin revient, et il est content. Son " père ", Daniel Pennac, également. Dix-huit ans après Aux fruits de la passion, dernière aventure de la tribu, sort le premier tome du Cas Malaussène, Ils m'ont menti (Gallimard). L'occasion pour l'auteur de dire toute la vérité. Ou presque.

En 1985, la saga Malaussène s'ouvre sur cette phrase : " La voix féminine tombe du haut-parleur, légère et prometteuse comme un voile de mariée. - Monsieur Malaussène est demandé au bureau des Réclamations. " Dans quel état d'esprit étiez-vous lorsque vous l'avez écrite ?

J'étais à Paris, je débarquais du Brésil et venais de foutre en l'air un roman de 300 pages qui ne me convenait pas ; un truc abstrait, très " intelligent ". Tout à coup, j'ai eu envie de rompre avec la primauté du sens liée à ma génération : j'allais désormais " raconter des histoires ". Le sens viendrait en filigrane. Décision difficile à prendre. J'étais un petit-fils de Paul Valéry, qui condamnait le roman, et un enfant du structuralisme, selon lequel le héros était mort. Pour écrire de la fiction, cette filiation inhibe. En détruisant ce manuscrit, j'ai tourné la page pour aborder la littérature populaire, où le lecteur aime faire semblant de croire le récit et de s'identifier aux personnages. C'est dans cet état d'esprit que j'ai attaqué Au bonheur des ogres. L'idée des Malaussène vient à la fois de ma découverte de la Série noire (grâce à Jean-Bernard Pouy) et de la lecture de René Girard (NDLR : anthropologue et philosophe français, 1923-2015). Sa théorie du bouc émissaire comme ferment du groupe humain m'a permis d'imaginer ce personnage de Malaussène, salarié pour se faire engueuler à la place des autres.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires