Cyclone Vanuatu: les autorités craignent la pénurie alimentaire

17/03/15 à 07:15 - Mise à jour à 07:15

Source: Belga

Les habitants du Vanuatu pourraient rapidement manquer de nourriture, se sont alarmées mardi les autorités de l'archipel, après le passage dévastateur du cyclone Pam qui a fait 24 morts sur cet archipel du Pacifique Sud.

L'étendue des dégâts pour l'ensemble de l'archipel, composé de plus de 80 îles, reste difficile à mesurer, la grande partie des moyens de communication étant coupée. Le bilan fait état pour l'instant de 24 morts, selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), et de 30 blessés, selon le président Baldwin Lonsdale. Lundi, M. Lonsdale a expliqué, la voix étranglée par l'émotion, que les besoins étaient immenses. "Dans l'immédiat, il nous faut un soutien humanitaire, à plus long terme nous avons besoin d'une aide financière et d'assistance pour commencer à reconstruire nos infrastructures. Nous avons tout à reconstruire", a-t-il souligné. Le cyclone de catégorie 5 - la plus élevée - a ravagé l'archipel de 270.000 habitants vendredi, accompagné de rafales de vent supérieures à 320 km/h. Selon Benjamin Shing, du cabinet de M. Lonsdale, la pénurie alimentaire menace les survivants. "La première semaine, nous comptons sur le fait que les cultures et les jardins sont toujours comestibles (...) mais après la première semaine, nous aurons besoin d'avoir des rations sur le terrain", a-t-il dit mardi. D'après les secouristes, 90% des habitations ont été endommagées à Port-Vila. Et si l'eau a été à 80% rétablie, l'électricité fait encore défaut dans de nombreux quartiers. L'état d'urgence a été décrété dimanche dans tout le pays et un couvre-feu instauré à partir de 18 heures pour éviter les pillages.

En savoir plus sur:

Nos partenaires