Crise en Egypte : évacuation des touristes

31/01/11 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

Source: Le Vif

Les opérations d'évacuation menées par Jetair en vue de transférer ses clients actuellement en Egypte vers Antalya en Turquie sont retardées en raison de la saturation des aéroports égyptiens.

Crise en Egypte : évacuation des touristes

© EPA

Jetair espère cependant pouvoir évacuer ses 1.400 clients lundi et demande à ses voyageurs de se présenter à temps dans les aéroports pour éviter d'éventuels problèmes liés au couvre-feu.

Trente-cinq collaborateurs du tour-opérateur ont été envoyés en Turquie pour coordonner les opérations d'évacuation. "Les voyageurs passeront la nuit en Turquie. Après quoi, il sera décidé de la suite de leur voyage", explique Hans Vanhaelemeesch, porte-parole de Jetair.

S'ils le souhaitent, les passagers pourront prolonger leurs vacances dans un cinq étoiles all-inclusive à Antalya. Ceux qui ne le souhaitent pas pourront rentrer en Belgique.

Les passagers qui ne peuvent avoir de visa pour la Turquie devront rester en zone de transit et pourront rentrer lundi soir à Bruxelles.

De son côté, le tour-opérateur Corendon, notamment actif sur les marchés belge et néerlandais, a décidé de rapatrier vers les Pays-Bas 679 passagers. Ces personnes, parmi lesquelles 70 Belges, se trouvent actuellement à Hurghada, Aswan et Luxor. Dans cette optique, le tour-opérateur a installé 5 vols supplémentaires qui décolleront cette après-midi.

Un avion de Jetair et quatre appareils de Freebird Airlines vont effectuer deux fois par jour un pont aérien entre les six aéroports égyptiens de Louxor, Le Caire, Sharm-el-Sheikh, Hurghada, Taba et Marsa Alam et Antalya. "Nous voulons ainsi rapatrier tous les passagers vers le pays pour 16h00 lundi", a précisé Jetair.

Le SFP Affaires étrangères a mis un numéro d'appel à disposition de toute personne qui a de la famille ou des connaissances en Egypte. Les personnes qui souhaitent obtenir des informations peuvent contacter le 02/501.40.01 (pour les francophones), le 02/501.40.00 (néerlandophones) ou prendre contact via le crise@diplobel.fed.be

Le Vif.be, avec Bega

En savoir plus sur:

Nos partenaires