Crimée: la Russie dénonce le "chantage" de l'UE

20/06/15 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Belga

Moscou a qualifié samedi de "chantage" la prolongation par l'Union européenne pour un an des sanctions en représailles à l'annexion de la Crimée par la Russie l'an dernier, estimant que cette mesure ne contribuerait pas à un retour de la péninsule dans le giron de l'Ukraine.

Crimée: la Russie dénonce le "chantage" de l'UE

© AFP

L'Union européenne a prolongé vendredi d'un an une série de sanctions décrétées pour protester contre "l'annexion illégale" de la Crimée par la Russie, deux jours après avoir décidé de prolonger de six mois d'autres sanctions économiques liées à la crise en Ukraine.

"La Crimée et Sébastopol font partie intégrante de la Fédération de Russie", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué, "il est temps de reconnaître cela comme un fait qui ne peut pas être modifié par des méthodes de chantage économique et politique".

Les sanctions n'offrent "pas de perspective", poursuit le ministère qui ajoute que la prolongation annoncée vendredi relève de la "discrimination".

Moscou a annexé la Crimée en mars 2014 après un référendum contesté à l'issue duquel 97% des votants ont choisi l'association avec la Russie, selon le Kremlin.

Les sanctions prises graduellement depuis un an, et qui viennent d'être renouvelées jusqu'au 23 juin 2016, portent sur le gel d'avoirs et des refus de visa pour des dirigeants russes et des rebelles prorusses pour leur responsabilité dans l'annexion de la Crimée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires