Crash Rio-Paris : le BEA livre son scénario

27/05/11 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Le Vif

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses a rendu public son rapport sur les circonstances du crash du vol Rio-Paris en juin 2009.

Crash Rio-Paris : le BEA livre son scénario

© Image Globe

Dans quelles circonstances l'accident du vol Rio-Paris en juin 2009 s'est-il produit? Depuis une semaine, les hypothèses sur les causes de l'accident se multiplient. Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), qui devait rendre son rapport "cet été", a avancé sa parution et a communiqué, ce vendredi, les premières conclusions.

La présence du commandant de bord

Le commandant de bord de l'AF447 Rio-Paris, parti se reposer peu avant le début des premiers incidents, a rejoint ses deux co-pilotes au moment de l'accident. Cette composition de l'équipage étant "conforme aux procédures" d'Air France, a assuré le BEA ce vendredi midi.

D'après le Spiegel, le commandant Dubois ne se trouvait pas dans le cockpit au moment où la première alarme a retenti. Sur les bandes enregistrées, on l'entendrait, selon le journal allemand, regagner à la hâte le cockpit et "crier des instructions à ses deux copilotes". Une information qui n'a pas été confirmée par le BEA.

L'inquiétude du pilote

Un des pilotes de l'A330 du vol d'Air France Rio-Paris a dit, près de deux minutes trente avant la fin des enregistrements des boîtes noires, "on n'a aucune indication qui soit valable", a indiqué le Bureau d'enquêtes et d'analyses.

Les pilotes ont vu s'afficher deux vitesses différentes pendant un peu moins d'une minute, l'une d'elles indiquant une chute brutale de la vitesse.

D'après France Info, un des trois pilotes aurait dit "je ne comprends rien" au moment de la perte de contrôle de l'A330.

Autre élément rendu public par le BEA: un des pilotes a prévenu l'équipage qu'ils allaient entrer dans une zone de plus fortes turbulences près de huit minutes avant la fin des enregistrements des boîtes noires.

La durée du crash

L'Airbus A330 du vol Air France 447 Rio-Paris a bien décroché, rapporte le BEA dans sa note. Sa descente a duré 3 minutes 30 avant de toucher la surface de l'océan Atlantique.
Mesure de la vitesse

Les pilotes de l'A330 du vol Air France 447 Rio-Paris accidenté en juin 2009 ont vu s'afficher deux vitesses différentes pendant un peu moins d'une minute, explique le rapport. L'une d'elle indiquant une chute brutale de la vitesse. Depuis le crash, l'enquête pointe les dysfonctionnements des sondes Pitot.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires