Coulibaly filme sa prise d'otages : exécutions arbitraires pour l'exemple

26/02/15 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

Amedy Coulibaly, qui a perpétré l'attentat à l'Hyper Casher de la porte de Vincennes à Paris le 9 janvier dernier, portait une caméra embarquée et a filmé les sept premières minutes de la prise d'otage. Le site d'information L'Obs a eu accès à la retranscription des images. Voici ce que la vidéo, versée à la procédure judiciaire, nous apprend.

Coulibaly filme sa prise d'otages : exécutions arbitraires pour l'exemple

© Reuters

À 13 heures, porte de Vincennes le 9 janvier, Amedy Coulibaly fait irruption dans l'épicerie casher. Il est armé "comme s'il partait à la guerre", décrit L'Obs et porte une mini-caméra GoPro sur le torse.

Il abat trois personnes de sang-froid

"Personne bouge !", crie-t-il. Selon L'Obs, il est fébrile et menace les otages de les tuer s'ils n'obéissent pas. "Levez-vous où j'vais vous allumer !", assène-t-il. Sous les yeux des otages, il choisit alors un homme au hasard, lui demande son nom et l'exécute. En sept minutes, il tuera trois hommes.

"Vous n'avez pas compris, hein ? Vous êtes de quelle origine ?" demande-t-il alors. "Juif", répond un otage. "Eh bah voilà, vous savez pourquoi j'suis là alors ! Allahou akbar !"

"On ne tue pas les femmes et les enfants"

Pour se justifier, Coulibaly affirme qu'il ne tuera pas de femmes. "Est-ce que j'ai tué une femme ? J'ai pas tué de femmes pour l'moment ! Pour l'moment, j'suis pas comme vous !", s'exclame-t-il. "Vous tuez des femmes et des enfants partout ! Et vous croyez qu'c'est comme ça ? Vous l'savez très bien, arrêtez d'faire vos... !" Les paroles de Coulibaly et des otages sont parfois inaudibles.

Il n'est pas un expert en armes

La vidéo s'arrête au bout de 7 min 45 s. Grâce à celle-ci, les policiers ont pu remarquer que Coulibaly n'était pas vraiment un expert en armes. Il mettra en effet plus de 10 secondes à trouver le bouton pour recharger sa kalachnikov.

Nos partenaires