Corées : la Chine appelle à des efforts pour éviter l'escalade

01/12/10 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Le Vif

La Chine a appelé à des efforts afin d'éviter l'escalade entre les deux Corées après les tirs d'artillerie nord-coréens survenus il y a plus d'une semaine. Par ailleurs, des manoeuvres militaires conjointes entre les Etats-Unis et la Corée du Sud sont prévues. Leur but serait de renforcer la dissuasion contre la Corée du Nord.

Corées : la Chine appelle à des efforts pour éviter l'escalade

© EPA

Selon l'agence de presse Chine Nouvelle, le Chine a appelé les deux Corées à faire des efforts afin "de prévenir une escalade de la tension dans la péninsule coréenne et rien ne devrait être entrepris qui pourrait envenimer la situation" entre Pyongyang et Séoul.

L'agence officielle chinoise cite le ministre des Affaires étrangères, Yang Jiechi, qui déclare : "Les parties concernées devraient garder leur calme, faire preuve de retenue et travailler à retrouver la voie du dialogue et de la négociation".

Début décembre, une proposition de consultations urgentes sur la crise coréenne formulée par le gouvernement chinois a été rejetée par Washington et Séoul. Le Japon, quant à lui, a exprimé des réserves.

La Chine bloque les discussions Des diplomates affirment que la Chine bloque une éventuelle condamnation du Conseil de sécurité de l'ONU contre la Corée du Nord, après sa récente attaque contre son voisin sud-coréen et les dernières révélations sur ses activités nucléaires.

Pour preuve, des discussions sur la Corée du Nord organisées quotidiennement depuis le bombardement survenu il y a une semaine, n'ont pas eu lieu depuis mardi. "Il n'y a pas eu de discussions, ni formelle ni informelle, et rien d'autre n'est prévu", a indiqué un diplomate.

La Chine est l'un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité et dispose à ce titre d'un droit de véto. Elle est également le plus proche allié de Pyongyang. Par le passé, elle n'avait adopté qu'à contrecoeur des sanctions contre le régime stalinien.

Un autre diplomate affirme que "contre le souhait d'une grande majorité des membres du Conseil de sécurité, la Chine bloque toute action sur l'enrichissement de l'uranium. Il n'y a pas beaucoup d'espoir qu'il y ait des discussions sur le bombardement".

"Il est désormais peu probable que le Conseil de sécurité fasse quoi que ce soit sur la Corée du nord", a-t-il ajouté. Mardi soir, aucun responsable chinois à l'ONU n'était joignable pour réagir.

Programmation de nouvelles manoeuvres militaires D'autres manoeuvres militaires conjointes sont prévues par Séoul (Corée du Sud) et Washington, à proximité de la péninsule coréenne, en décembre ou début 2011, a indiqué un responsable militaire sud-coréen.

"Les discussions se poursuivent pour savoir quand et où les exercices auraient lieu, et à quelle échelle", a-t-il déclaré.

Pendant quatre jours, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont mené les manoeuvres conjointes les plus importantes qu'ils aient jamais entrepris. Selon Washington, une démonstration de force visant à "renforcer la dissuasion contre la Corée du Nord".

Ces exercices militaires se sont déroulés en mer jaune, quelques jours après le bombardement par Pyongyang d'une île sud-coréenne, causant la mort de quatre.

Sud-Coréens et provoquant un tollé international. Prévus depuis longtemps, la date de ces exercices n'avait cependant jamais été annoncée.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires